(In)Justice: "Le mur des cons"

Une actualité vous fait réagir, parlez en...
vigix
Bijou
Bijou
Messages : 1823
Enregistré le : il y a 14 ans
Orientation sexuelle : bi
Âge : 52

Re: (In)Justice: "Le mur des cons"

Message par vigix » il y a 8 ans

Ascagne a écrit : C'est plutôt toi qui sembles incapable de mener une discussion serrée sans tomber dans la caricature (où as-tu lu que je disais que tu es un "mauvais Français" ? Je n'emploie pas de vocabulaire sakozyste, moi) et l'autovictimisation. Relis-moi et réponds plutôt sur le fond.
Non c'est vrai, du vocabulaire inquisiteur...
Ascagne a écrit : Je ne vois pas trop ce que le Figaro espère faire contre Taubira avec l'article que tu cites. Résumons : il y a plusieurs syndicats de magistrats, un de gauche et un plus à droite. Un gouvernement de gauche arrive au pouvoir. Des lois de gauche passent. Horreur ! Malheur ! Elles sont en accord avec les idées du syndicat de gauche ! Quelle éclatante preuve de collusion ! J'en suis tout décoiffé.
Renseigne toi, y'en a bien plus... dont un dans lequel il y'a une "parité"entre magistrats penchant à gauche et à droite.... et il est majoritaire.
Ascagne a écrit : Et je maintiens que tu alimentes des clichés nocifs. Ton message se terminait par une remise en cause générale de l'impartialité des magistrats, sur la base d'un article concernant une pratique attestée dans un bureau syndical. S'il était question d'un manque d'impartialité des juges pendant qu'ils enquêtent ou jugent, ce serait inquiétant. Mais là, encore une fois, c'est de la généralisation abusive.
Et pourquoi crois tu que je hurle? pour le plaisir? http://www.lepoint.fr/politique/mur-des ... 612_20.php" onclick="window.open(this.href);return false;
Tu noteras que dans cet article le syndicat n'est pas classé à droite....
Ascagne a écrit : Quant à l'attitude générale de l'UMP envers les magistrats, je fais référence à la tactique systématique des élus UMP consistant à faire front avec tous ceux qui sont impliqués dans des affaires judiciaires, et à taper comme des sourds sur les magistrats au lieu de laisser la justice faire son travail. Le cas se présente certes parfois à gauche, mais la droite bat tous les records à ce petit jeu. Qui n'en est pas un, mais menace, je le répète, l'équilibre nécessaire des pouvoirs. Et montre que les élus en question ont une éthique faiblarde (si les élus eux-mêmes multiplient les manifestations de mépris et de défi à l'égard du fonctionnement normal de la justice, qui la respectera ?).
Mais comment veux tu justement qu'ils puissent respecter une justice qui aurait de telle dérive? C'est bien ce que je dénonce ; la justice n'a pas à être de droite ou de gauche, les magistrats appliquent les lois que les élus votent. Que dis tu du refus d'application des peines planché par des membres du SM? Séparation des pouvoirs tu as dis...
Outres des politiques et des journalistes est-il normal de trouver des victimes épinglées à "un mur des cons"?
Ascagne a écrit : "Si".
Tu comptes mettre Paris en bouteille prochainement ?

Je ne réponds pas à tes autres remarques,
qui n'ont rien à voir avec la choucroute, comme tu le reconnais toi-même. Il y a un sujet politique général pour ça.
Je note juste que tu cautionnes des pratiques dénoncer par un gouvernement de gauche ...

Avatar du membre
Ascagne
Biblioman
Messages : 5170
Enregistré le : il y a 13 ans
Orientation sexuelle : Bisexuel
Localisation : Paris
Âge : 36
Contact :

Re: (In)Justice: "Le mur des cons"

Message par Ascagne » il y a 8 ans

On commence à peine la page 2 et tu traites déjà quelqu'un d'inquisiteur. On passe au point Godwin tout de suite ou tu prends une douche fraîche d'abord ?
vigix a écrit :Et pourquoi crois tu que je hurle? pour le plaisir? http://www.lepoint.fr/politique/mur-des" onclick="window.open(this.href);return false; ... 612_20.php
Tu noteras que dans cet article le syndicat n'est pas classé à droite....
Heu... à lire l'article du Point, oui, on dirait que tu hurles pour le plaisir. Comme ledit article l'indique, les possibles problèmes d'impartialité sont tout sauf une nouveauté dans le fonctionnement de la justice, et il y a des solutions prévues pour ça, qui vont être mises en oeuvre. Pas besoin de s'inventer des ulcères pour rien, en tout cas pas pour le moment.

Par ailleurs, rien de ce que tu m'as répondu ne peut justifier le juge-bashing pratiqué constamment par les politiciens de droite. Les élus sont des fonctionnaires, censés se comporter de manière éthique et responsables. Quand bien même ils devraient ne pas être satisfaits d'une décision de justice, ce n'est pas une raison pour dire n'importe quoi. Les élus de l'UMP, notamment Copé et compagnie, adoptent systématiquement une rhétorique de l'hyperbole, ou plutôt de l'outrance, qui n'aide personne à réfléchir correctement aux problèmes. Une caractéristique qu'ils partagent avec certains de leurs électeurs, dirait-on. Regrettable.

Sur mon refus de répondre au reste, je note deux choses :
- Je n'ai pas envie de m'éparpiller, cela ne veut pas dire que je cautionne quoi que ce soit. Tu me prêtes encore des choses que je ne dis pas, soit pour me forcer à répondre ici alors que c'est toi qui t'éparpilles, soit dans l'espoir de me mettre en difficulté en me faisant passer pour incapable de répondre... sauf que la ficelle est un peu grosse.
- Je te rappelle que nous sommes sur un forum de discussion. Un forum de discussion se compose de différents sujets consacrés, comme leur nom l'indique, à des sujets distincts. Désolé pour la tautologie, mais on dirait que ce genre de rappel de base n'est pas inutile. Tu as fait le choix d'ouvrir encore un sujet distinct, consacré spécialement à l'affaire du "mur des cons", au lieu de poster ton message par exemple dans le fil général de l'actualité politique du gouvernement Hollande. A partir de là, si les gens qui te répondent ont envie de parler simplement de l'affaire du "mur des cons" au lieu de te suivre dans tes multiples remarques qui partent en HS dans tous les sens sur l'actualité politique en général, tu n'as à t'en prendre qu'à toi-même.
Mon beau-frère Silvius tient le Biplan, un blog sur la bisexualité (actualités, militantisme, réflexions de fond). Passez donc voir, si le coeur vous en dit :
https://lebiplan.wordpress.com/

vigix
Bijou
Bijou
Messages : 1823
Enregistré le : il y a 14 ans
Orientation sexuelle : bi
Âge : 52

Re: (In)Justice: "Le mur des cons"

Message par vigix » il y a 8 ans

Ascagne a écrit : Sur mon refus de répondre au reste, je note deux choses :
- Je n'ai pas envie de m'éparpiller, cela ne veut pas dire que je cautionne quoi que ce soit. Tu me prêtes encore des choses que je ne dis pas, soit pour me forcer à répondre ici alors que c'est toi qui t'éparpilles, soit dans l'espoir de me mettre en difficulté en me faisant passer pour incapable de répondre... sauf que la ficelle est un peu grosse.
Et ben voilà ; c'est pas si dur que ça à dire ("qui tacet consentire videtur") ...tout de suite ça va mieux :D
Pour le reste du couplet sur l'éparpillement, je m'abstiens de relever, je laisse le soin aux éventuels lecteurs se faire leur propre avis...
Ascagne a écrit : - Je te rappelle que nous sommes sur un forum de discussion. Un forum de discussion se compose de différents sujets consacrés, comme leur nom l'indique, à des sujets distincts. Désolé pour la tautologie, mais on dirait que ce genre de rappel de base n'est pas inutile. Tu as fait le choix d'ouvrir encore un sujet distinct, consacré spécialement à l'affaire du "mur des cons", au lieu de poster ton message par exemple dans le fil général de l'actualité politique du gouvernement Hollande. A partir de là, si les gens qui te répondent ont envie de parler simplement de l'affaire du "mur des cons" au lieu de te suivre dans tes multiples remarques qui partent en HS dans tous les sens sur l'actualité politique en général, tu n'as à t'en prendre qu'à toi-même.
La Justice ce n'est pas à mes yeux un sujet purement politique et l'institution judiciaire encore moins ; la Justice doit être une et la même pour tous. La séparation des pouvoirs hein...
Pour l'histoire des "remarques en HS" ; même conclusion que pour mon com précédent.

Et plusieurs interrogations m'habite ; comment peut-il y avoir des syndicats dans la magistrature? Pourquoi n'est ce pas comme dans l'armée? et depuis quand ça date? (fait historique?)

Avatar du membre
Steph
Bismuth
Bismuth
Messages : 13422
Enregistré le : il y a 16 ans
Orientation sexuelle : Bisexuelle asiatophile
Localisation : Montpellier
Âge : 40

Re: (In)Justice: "Le mur des cons"

Message par Steph » il y a 8 ans

Et c'est reparti pour un tour :frown:
Un cavalier
Qui surgit hors de la nuit

"je suis un mec un peu mec mais pas trop mec" L.F

Avatar du membre
Ascagne
Biblioman
Messages : 5170
Enregistré le : il y a 13 ans
Orientation sexuelle : Bisexuel
Localisation : Paris
Âge : 36
Contact :

Re: (In)Justice: "Le mur des cons"

Message par Ascagne » il y a 8 ans

vigix a écrit :
Ascagne a écrit :Et ben voilà ; c'est pas si dur que ça à dire ("qui tacet consentire videtur") ...tout de suite ça va mieux :D
Tu passes d'un excès à l'autre dans la déformation de mes propos si tu veux, mais tu ne t'amuses plus à citer du latin. Pas avec moi. Pas à propos de ça. Plus jamais. L'oracle de Delphes a dit : "Rien de trop", tu devrais méditer ça pour commencer.
Ascagne a écrit :Et plusieurs interrogations m'habite ; comment peut-il y avoir des syndicats dans la magistrature? Pourquoi n'est ce pas comme dans l'armée? et depuis quand ça date? (fait historique?)
Avec un peu de chance il va enfin aller ouvrir un bouquin sérieux et on aura des vacances...
Mon beau-frère Silvius tient le Biplan, un blog sur la bisexualité (actualités, militantisme, réflexions de fond). Passez donc voir, si le coeur vous en dit :
https://lebiplan.wordpress.com/

Avatar du membre
Chaynal
Bionique
Bionique
Messages : 3824
Enregistré le : il y a 16 ans
Orientation sexuelle : Gay
Localisation : Toulouse
Gender :
Âge : 42

Re: (In)Justice: "Le mur des cons"

Message par Chaynal » il y a 8 ans

Étant enseignant, et donc soumis au principe de neutralité et au devoir de réserve, ceci m'interpelle.
vigix a écrit :Si certains magistrats confondent leur opinion et leur fonction c'est très grave, ces pratiques fascistes sont purement intolérables !
Je ne comprends pas.

En quoi les personnels syndiqués qui auraient alimenté ce "mur des cons" ont-ils effectivement confondu leurs opinions et leur fonction ?
Ou plutôt, comment le fait d'alimenter un tel mur constitue une mise de leur fonction au service de leurs opinions ? (parce que c'est là que réside le vrai problème, si j'ai bien suivi)

Peut-on affirmer qu'une personne ayant une opinion ne saurait rendre une décision de justice en toute impartialité ?
Sur quels critères nommer les juges, en ce cas ?

Pour lutter contre le risque de "pratiques fascistes" (!) au sein de la magistrature, que faudrait-il ? Instaurer un délit d'opinion ? Interdire leurs syndicats ? Ne sont-ce pas précisément des pratiques fascistes ?
"N’oublions jamais que le droit au rêve ne prend toute sa valeur qu’accompagné du droit à la lucidité." - Georges Charpak

vigix
Bijou
Bijou
Messages : 1823
Enregistré le : il y a 14 ans
Orientation sexuelle : bi
Âge : 52

Re: (In)Justice: "Le mur des cons"

Message par vigix » il y a 8 ans

Ascagne a écrit : Tu passes d'un excès à l'autre dans la déformation de mes propos si tu veux, mais tu ne t'amuses plus à citer du latin. Pas avec moi. Pas à propos de ça. Plus jamais. L'oracle de Delphes a dit : "Rien de trop", tu devrais méditer ça pour commencer.
Ascagne a écrit : Avec un peu de chance il va enfin aller ouvrir un bouquin sérieux et on aura des vacances...
L’arrogance, le dédain et la prétention en 4 lignes; j'adore...
Chaynal a écrit : En quoi les personnels syndiqués qui auraient alimenté ce "mur des cons" ont-ils effectivement confondu leurs opinions et leur fonction ?
Ou plutôt, comment le fait d'alimenter un tel mur constitue une mise de leur fonction au service de leurs opinions ? (parce que c'est là que réside le vrai problème, si j'ai bien suivi)
Le problème de fond c'est que c'est de la déontologie dont il s'agit.
http://www.francetvinfo.fr/les-magistra ... 12729.html" onclick="window.open(this.href);return false;
Chaynal a écrit : Peut-on affirmer qu'une personne ayant une opinion ne saurait rendre une décision de justice en toute impartialité ?
Tout magistrat d'une manière ou d'une autre a forcément une opinion. L'exercice n'est pas facile.
Le "mur des cons" a été dressé par des magistrats qui se montrent très sourcilleus quand il s'agit de juger les autres sur la liberté d'expression en matière d'injure et de diffamation.
A titre d'exemple B. Hortefeux a été condamné pour une "simple" plaisanterie jugée "xénophobe". Le raisonnement juridique des magistrats était un peu trompeur puisque Hortefeux a été relaxé en appel par des juges qui ont souligné l'erreur d'analyse du premier jugement.
Chaynal a écrit :Sur quels critères nommer les juges, en ce cas ?
A mon sens c'est une très bonne question et j'irai même jusqu'à demander comment garantir une Justice impartiale et indépendante?
Chaynal a écrit : Pour lutter contre le risque de "pratiques fascistes" (!) au sein de la magistrature, que faudrait-il ? Instaurer un délit d'opinion ? Interdire leurs syndicats ? Ne sont-ce pas précisément des pratiques fascistes ?
Délit d'opinion bien sure que non, interdire leurs syndicats... je ne comprends pas pourquoi il y'a des syndicats de magistrats?

Le SM s'est permit pendant la campagne présidentielle d'appeler (le seul!) à voter Hollande ; était-il dans son rôle?
Ce même syndicat a diffusé une "contre circulaire" sur les peines plancher pour ne pas avoir à les appliquer ; là encore n'est ce pas une violation de la séparation des pouvoirs?
Soit ils rendent la Justice soit ils font de la politique, mais pas les deux.

Avatar du membre
Blue
Bijou
Bijou
Messages : 1973
Enregistré le : il y a 15 ans
Orientation sexuelle : bi
Localisation : IdF
Gender :
Âge : 45

Re: (In)Justice: "Le mur des cons"

Message par Blue » il y a 8 ans

Bonjour la manip' !

http://www.ecrans.fr/Un-journaliste-de- ... 16307.html" onclick="window.open(this.href);return false;

Avatar du membre
Blue
Bijou
Bijou
Messages : 1973
Enregistré le : il y a 15 ans
Orientation sexuelle : bi
Localisation : IdF
Gender :
Âge : 45

Re: (In)Justice: "Le mur des cons"

Message par Blue » il y a 8 ans

vigix a écrit : A titre d'exemple B. Hortefeux a été condamné pour une "simple" plaisanterie jugée "xénophobe". Le raisonnement juridique des magistrats était un peu trompeur puisque Hortefeux a été relaxé en appel par des juges qui ont souligné l'erreur d'analyse du premier jugement.
En partie faux.

la "plaisanterie" (je ne mets pas les guillements sur les mêmes mots, perso) était xénophobe pour les deux cours, mais la cour d'appel a estimé que le propos n'entrait pas dans le cadre public (ce sont uniquement les propos publics qui sont punissables).

Le local de pause d'un syndicat est-il privé ou public ? (question rhétorique)

Qui n'a pas bavé sur ses cons autour de la machine à café ? (question rhétorique bis)

Avatar du membre
Chaynal
Bionique
Bionique
Messages : 3824
Enregistré le : il y a 16 ans
Orientation sexuelle : Gay
Localisation : Toulouse
Gender :
Âge : 42

Re: (In)Justice: "Le mur des cons"

Message par Chaynal » il y a 8 ans

vigix a écrit :Le problème de fond c'est que c'est de la déontologie dont il s'agit.
Oh, cela reste à voir.
La question est posée au CSM, qui se prononcera sur le sujet.
Après tout, ce sont des prises de position dans le cadre d'un local syndical, et pas dans l'exercice de leur fonction de juge.
vigix a écrit :Tout magistrat d'une manière ou d'une autre a forcément une opinion. L'exercice n'est pas facile.
Le "mur des cons" a été dressé par des magistrats qui se montrent très sourcilleus quand il s'agit de juger les autres sur la liberté d'expression en matière d'injure et de diffamation.
Ce ne seraient pas le premiers à professer "faites ce que je dis, pas ce que je fais". :D
On ne demande pas aux citoyens ayant fonction de juges de davantage respecter la loi que les autres citoyens : ils doivent la respecter comme les autres. Et s'ils ne la respectent pas, ils peuvent encourir des poursuites, comme les autres (il n'y a pas d'immunité judiciaire que les juges, il me semble).
vigix a écrit :
Chaynal a écrit :Sur quels critères nommer les juges, en ce cas ?
A mon sens c'est une très bonne question et j'irai même jusqu'à demander comment garantir une Justice impartiale et indépendante ?
La question a sans doute été posée il y a longtemps.
L'existence de la cour d'appel, à laquelle tu faisais allusion plus haut, est une des réponses apportées.
Nos magistrats ont une marge d'interprétation de la loi très étroite, en fait.
vigix a écrit :je ne comprends pas pourquoi il y'a des syndicats de magistrats ?
Pour les mêmes raisons qu'il y a des syndicats d'ouvriers, de fonctionnaires, de patrons, de cadres, de chômeurs.
Ni plus, ni moins.
Pourquoi ne devrait-il pas y en avoir ?
vigix a écrit :Le SM s'est permit pendant la campagne présidentielle d'appeler (le seul !) à voter Hollande ; était-il dans son rôle ?
Le seul syndicat dans le domaine de la justice, alors.
Par exemple, il me semble que la FSU a aussi appelé à voter Hollande au second tour (à vérifier ; je suis peu sensible aux consignes de vote).
Étant donné que la politique de suppressions de postes au ministère de la Justice a sensiblement compliqué les conditions de travail, lesquelles sont défendues par les syndicat, il ne me paraît pas contradictoire qu'un syndicat appelle à voter pour un candidat qui n'envisage pas quelques années supplémentaires de suppressions de postes.

À noter : il n'y a pas eu d'action en justice contre ledit syndicat, et à mon avis pour une très bonne raison : la plainte n'est pas recevable en l'état actuel de notre législation.
vigix a écrit :Ce même syndicat a diffusé une "contre circulaire" sur les peines plancher pour ne pas avoir à les appliquer ; là encore n'est ce pas une violation de la séparation des pouvoirs ?
Soit ils rendent la Justice soit ils font de la politique, mais pas les deux.
Le syndicat n'a pas pouvoir de rendre la justice, ni de réécrire la loi.
Par contre, il peut éclairer ses syndiqués sur l'exercice de leur fonction, surtout quand ces syndiqués se trouvent interrogés dans leurs principes déontologiques et éthiques.
(de manière générale, les questions juridiques sont omniprésentes dans le travail des représentants syndicaux, quel que soit leur domaine d'exercice).
Libre aux juges de suivre ces conseils ou pas.

Comme tu le rappelais, le Syndicat de la Magistrature représente quoi ? Un tiers des juges ?
Un tiers des juges syndiqués, sans doute ?
Il y a donc une majorité de juges susceptibles de ne pas suivre ces conseils, voire de les casser en appel ou en cassation dès que c'est possible !
Là encore, la marge de manœuvre est très étroite.
"N’oublions jamais que le droit au rêve ne prend toute sa valeur qu’accompagné du droit à la lucidité." - Georges Charpak

vigix
Bijou
Bijou
Messages : 1823
Enregistré le : il y a 14 ans
Orientation sexuelle : bi
Âge : 52

Re: (In)Justice: "Le mur des cons"

Message par vigix » il y a 8 ans

Chaynal a écrit : Pour les mêmes raisons qu'il y a des syndicats d'ouvriers, de fonctionnaires, de patrons, de cadres, de chômeurs.
Ni plus, ni moins.
Pourquoi ne devrait-il pas y en avoir ?
A quoi servent-ils dans la justice? Des "contre circulaires" contre une loi est-ce défendre les magistrats?
Pour la défense des conditions de travail ok c'est normal, contester une loi (techniquement applicable) ça ne l'est pas.
Chaynal a écrit : Le seul syndicat dans le domaine de la justice, alors.
oui effectivement
Chaynal a écrit : Par exemple, il me semble que la FSU a aussi appelé à voter Hollande au second tour (à vérifier ; je suis peu sensible aux consignes de vote).
Étant donné que la politique de suppressions de postes au ministère de la Justice a sensiblement compliqué les conditions de travail, lesquelles sont défendues par les syndicat, il ne me paraît pas contradictoire qu'un syndicat appelle à voter pour un candidat qui n'envisage pas quelques années supplémentaires de suppressions de postes.
Les syndicats de magistrats et les syndicats de "travailleur" ne dépendent pas de la même "institution" (si je puis dire). Qu'un syndicat de "travailleur" interfère sur l'exécutif et le législatif je peux encore comprendre (bien que je réprouve totalement le fait d'appeler à voter pour ou contre un candidat de la part d'un syndicat ; effectivement comme la FSU et la CGT) mais qu'un syndicat de magistrat (pouvoir judiciaire, non élu par les citoyens) s’immisce dans dans le pouvoir exécutif et législatif non ; pour moi il sort de son rôle.
Chaynal a écrit : Le syndicat n'a pas pouvoir de rendre la justice, ni de réécrire la loi.
Par contre, il peut éclairer ses syndiqués sur l'exercice de leur fonction, surtout quand ces syndiqués se trouvent interrogés dans leurs principes déontologiques et éthiques.
(de manière générale, les questions juridiques sont omniprésentes dans le travail des représentants syndicaux, quel que soit leur domaine d'exercice).
Libre aux juges de suivre ces conseils ou pas.
Que ce soit sur des principes de déontologie et éthiques Ok mais pour ce qui est de contrer une loi ça me laisse perplexe. Après effectivement les Juges suivent ou pas.
Chaynal a écrit : Comme tu le rappelais, le Syndicat de la Magistrature représente quoi ? Un tiers des juges ?
Un tiers des juges syndiqués, sans doute ?
Il y a donc une majorité de juges susceptibles de ne pas suivre ces conseils, voire de les casser en appel ou en cassation dès que c'est possible !
Là encore, la marge de manœuvre est très étroite.
Pas faux.

Avatar du membre
Chaynal
Bionique
Bionique
Messages : 3824
Enregistré le : il y a 16 ans
Orientation sexuelle : Gay
Localisation : Toulouse
Gender :
Âge : 42

Re: (In)Justice: "Le mur des cons"

Message par Chaynal » il y a 8 ans

vigix a écrit :A quoi servent-ils dans la justice? Des "contre circulaires" contre une loi est-ce défendre les magistrats?
Pour la défense des conditions de travail ok c'est normal, contester une loi (techniquement applicable) ça ne l'est pas.
Je te renvoie à ce que j'ai écrit plus haut : c'est du conseil sur l'exercice de la fonction.
En d'autres termes, comment éviter d'abuser des peines plancher quand elles sont inadaptées à la solution.
C'est un conseil orienté, bien sûr. Mais comme n'importe quel conseil.
vigix a écrit :Les syndicats de magistrats et les syndicats de "travailleur" ne dépendent pas de la même "institution" (si je puis dire). Qu'un syndicat de "travailleur" interfère sur l'exécutif et le législatif je peux encore comprendre (bien que je réprouve totalement le fait d'appeler à voter pour ou contre un candidat de la part d'un syndicat ; effectivement comme la FSU et la CGT) mais qu'un syndicat de magistrat (pouvoir judiciaire, non élu par les citoyens) s’immisce dans dans le pouvoir exécutif et législatif non ; pour moi il sort de son rôle.
Ils sortent du rôle auquel tu aimerais les cantonner, en tout cas.
J'entends beaucoup de partisans de droite pester contre ça, mais jamais aucune action n'est prise en ce sens - et là encore, il doit y avoir une bonne raison : c'est parfois désagréable mais ils sont dans leur droit !

Ce qu'il faut garder à l'esprit, c'est que comme de nombreuses associations, les syndicats sont de fait des acteurs politiques.
Oh, ce ne sont pas des écuries de candidats aux élections législatives ou présidentielles (des partis), mais ils défendent activement et publiquement un ensemble d'idées sur notre société : c'est de la politique, au sens premier du terme.
Et en démocratie, on ne cloisonne pas la liberté d'expression des acteurs politiques (puisque que tout citoyen peut être acteur politique).

De plus, il faut garder à l'esprit que les syndicats n'ont pas de pouvoir sur leurs adhérents, au sens où les responsables syndicaux ne sont pas les supérieurs des syndiqués.
Il n'y a donc pas de contre-ordres, ni de substitution aux pouvoirs législatif et exécutif.

C'est la raison pour laquelle dire que les syndicats interfèrent avec les pouvoirs législatifs et exécutifs est au mieux fausse (ils ne sont pas donneurs d'ordre), au pire dangereuse (si on souhaite en fait supprimer leur liberté d'expression).

Alors que faire ?
Si le législateur est mécontent de l'application de la loi, il peut la réviser.
Si l'exécutif l'est aussi, il doit changer ses circulaires d'application de la loi.
C'est la démocratie ! :D
"N’oublions jamais que le droit au rêve ne prend toute sa valeur qu’accompagné du droit à la lucidité." - Georges Charpak

vigix
Bijou
Bijou
Messages : 1823
Enregistré le : il y a 14 ans
Orientation sexuelle : bi
Âge : 52

Re: (In)Justice: "Le mur des cons"

Message par vigix » il y a 8 ans

Chaynal a écrit : Je te renvoie à ce que j'ai écrit plus haut : c'est du conseil sur l'exercice de la fonction.
En d'autres termes, comment éviter d'abuser des peines plancher quand elles sont inadaptées à la solution.
C'est un conseil orienté, bien sûr. Mais comme n'importe quel conseil.
Vu sous cet angle pourquoi pas.
Sinon en aparté, pour exercer une activité de conseil et à statuts réglementés je peux te garantir qu'un conseil orienté peu coûter très cher (judiciairement et financièrement parlant).
Chaynal a écrit : Ils sortent du rôle auquel tu aimerais les cantonner, en tout cas.
J'entends beaucoup de partisans de droite pester contre ça, mais jamais aucune action n'est prise en ce sens - et là encore, il doit y avoir une bonne raison : c'est parfois désagréable mais ils sont dans leur droit !
C'est ton point de vue, je respecte bien que je ne le partage pas.
Chaynal a écrit : Ce qu'il faut garder à l'esprit, c'est que comme de nombreuses associations, les syndicats sont de fait des acteurs politiques.
Je suis d'accord, mais à mon sens parfois (pour ne pas dire souvent) ils vont trop loin ; trop politisé. Quid de la représentativité des syndicats et du faible taux de participation aux élections syndicales... Mais c'est un autre sujet.
Chaynal a écrit : Oh, ce ne sont pas des écuries de candidats aux élections législatives ou présidentielles (des partis), mais ils défendent activement et publiquement un ensemble d'idées sur notre société : c'est de la politique, au sens premier du terme.
Alors ça, c'est discutable ^^ (Désir, Chèrèque, Julliard...)
Chaynal a écrit : Et en démocratie, on ne cloisonne pas la liberté d'expression des acteurs politiques (puisque que tout citoyen peut être acteur politique).

De plus, il faut garder à l'esprit que les syndicats n'ont pas de pouvoir sur leurs adhérents, au sens où les responsables syndicaux ne sont pas les supérieurs des syndiqués.
Il n'y a donc pas de contre-ordres, ni de substitution aux pouvoirs législatif et exécutif.
C'est la raison pour laquelle dire que les syndicats interfèrent avec les pouvoirs législatifs et exécutifs est au mieux fausse (ils ne sont pas donneurs d'ordre), au pire dangereuse (si on souhaite en fait supprimer leur liberté d'expression).
Le mélange des genres je trouve ça malsain (je parle pas cul hein). Je vois des syndicats, comme la CFDT par exemple (bien que réputé pour être historiquement classé à gauche) avance des contres arguments ou d'autres propositions sans pour autant tomber dans la pure politique à contrario de la CGT par exemple. Je les trouve (la CFDT) bien positionné dans leur rôle.
Chaynal a écrit : Alors que faire ?
Si le législateur est mécontent de l'application de la loi, il peut la réviser.
Si l'exécutif l'est aussi, il doit changer ses circulaires d'application de la loi.
C'est la démocratie ! :D
Certes :)

Avatar du membre
FTQ
Bijou
Bijou
Messages : 1481
Enregistré le : il y a 10 ans
Orientation sexuelle : Lesbienne
Localisation : Dans une cuvette pleine de bulles enivrantes et prétentieuses.
Gender :
Âge : 53

Re: (In)Justice: "Le mur des cons"

Message par FTQ » il y a 8 ans

Steph a écrit :Et c'est reparti pour un tour :frown:
J'allais le dire.
Vous remarquez que cette fois j'y suis pour rien. Et j'en suis presque déçue... :wink: Te fâches pas, Biscuit c'est pour rire !
ça fait même plaisir de constater qu'il y a un front (de gôche bien sûr !) ici pour relever les énormités quelles viennent de droite ou d'ailleurs (Euh, au hasard... de l'extrême-droite par exemple).
Chaynal a écrit :Étant enseignant, et donc soumis au principe de neutralité et au devoir de réserve, ceci m'interpelle.
vigix a écrit :Si certains magistrats confondent leur opinion et leur fonction c'est très grave, ces pratiques fascistes sont purement intolérables !
Je ne comprends pas.

En quoi les personnels syndiqués qui auraient alimenté ce "mur des cons" ont-ils effectivement confondu leurs opinions et leur fonction ?
Ou plutôt, comment le fait d'alimenter un tel mur constitue une mise de leur fonction au service de leurs opinions ? (parce que c'est là que réside le vrai problème, si j'ai bien suivi)

Peut-on affirmer qu'une personne ayant une opinion ne saurait rendre une décision de justice en toute impartialité ?
Sur quels critères nommer les juges, en ce cas ?

Pour lutter contre le risque de "pratiques fascistes" (!) au sein de la magistrature, que faudrait-il ? Instaurer un délit d'opinion ? Interdire leurs syndicats ? Ne sont-ce pas précisément des pratiques fascistes ?
:bravo: :dmb:
« J'aime la vie [...] Elle surpasse ses promesses comme une maîtresse follement amoureuse et qui ne craint plus de trop prouver son amour. Je sens sur mes joues ses longues caresses [...] J'ai [...] faim de tous les plats du monde... » Mireille Havet

Avatar du membre
fripounet
Biberon
Biberon
Messages : 44
Enregistré le : il y a 8 ans
Orientation sexuelle : hétéro tendance bi
Âge : 70

Re: (In)Justice: "Le mur des cons"

Message par fripounet » il y a 8 ans

Steph a écrit :Et c'est reparti pour un tour :frown:
Je reste perplexe sur tous ces sujets qui n'ont rien à voir avec la bisexualté ou la sexualité en général
Le sujet du forum me semble inépuisable, on peut en parler pendant 10 ans ou plus sans se lasser (pour moi certainement)
Je ne vois donc pas l'intérêt de saturer le forum surtout avec des sujets qui divisent. Ceci dit j'ai la solution je zappe même
si quelquefois je peut être intéressé.
Je ne parlerais jamais de sujets qui divisent comme la politique, la religion, la chasse, la tauromachie, ect :secache:

Répondre