Etre mariée et bi... comment se sentir complète

Vos questions, vos inquiétudes, vos sujets personnels
Janelle
Bidule
Bidule
Messages : 75
Enregistré le : il y a 1 an
Orientation sexuelle : Bi
Gender :
Âge : 43

Re: Etre mariée et bi... comment se sentir complète

Message par Janelle » il y a 1 an

Merci pour vos réactions, Marjotte et Noctis, elles sont très intéressantes.
Marjotte a écrit :
il y a 1 an

Tout d’abord car je pense que ça ne serait pas vraiment équitable, nous allons chercher avec une relation extra-conjugale « homo » quelque chose que notre relation hétéro ne peux nous fournir, ce qui ne serait pas le cas pour nos conjoints s’ils avaient une relation extra-conjugale hétéro.
C'est ce que je pense, j'aurais actuellement (je ne dis pas que je ne pourrais pas changer de point de vue) le sentiment d'une injustice si je devais lui accorder une carte relation extraconjugale hétéro pour combler son sentiment d'injustice (qui, je le rappelle, est un sentiment qu'il ne ressent que par moments). Il ne m'a jamais partagé un besoin de vivre une relation avec une autre femme au motif que je ne lui offrirais pas certaines choses. Il y a eu une époque de notre vie de couple où il m'a exprimé une frustration en terme de fréquence de rapports ou d'initiative de ma part mais ce n'est plus le cas donc cette carte ne viendrait rien combler.
En tout cas, je pense préférable maintenant de ne plus lui dire que ce qu'une relation avec une femme m'apporte est différent de ce qu'il m'apporte, car répéter cet argument n'est pas la solution pour l'aider à comprendre ce qu'il ne vit pas dans sa chair.
Marjotte a écrit :
il y a 1 an

Ensuite, parce que la vie n’est pas juste ni équitable, et l’amour non plus, et je pense qu’il vaut mieux chercher l'équilibre que l’équité. Chercher quels sont les besoins réels de l’autre et chercher à y répondre plutôt que vouloir répondre à des besoins qu’on imagine égaux ou qu’on transfère. Il y a des tas d’exemples de couples (même 100% hétéro) qui sont ouverts, mais dont un des deux ne profite pas de sa carte, ou en profite seulement pour avoir l’impression que ça lui rends justice, mais sans s'épanouir dans cela.
De façon imagée, c’est un peu comme offrir des boucles d’oreilles à quelqu’un parce qu’on aimerait en recevoir ou parce qu’il nous en a offert, quand en fait l’autre aurait préféré un album de musique.
Cette image du cadeau me parle vraiment, tu verbalises ce que je ressens.

Certains conjoints hétéros accepteront ce cadeau d'une "carte relation extraconjugale" alors que leur besoin non comblé est ailleurs.

Dans ce cas, selon moi, donner cette carte c'est prendre le problème à l'envers. Je pense que la question qu'il faut se poser n'est pas : est-ce que je suis prêt(e) à accorder à mon conjoint hétéro l'identique de ce qu'il/elle m'accorde ? (si tant est qu'on puisse parler d'identique mais mettons la question du sexe de l'amant de côté), mais plutôt : quels sont les besoins de mon conjoint hétéro qui ne sont pas comblés ? Car il ne faut pas se leurrer, il n'y a pas que nous, bisexuel(le)s qui avons un besoin non comblé. On en a tous et c'est normal. Ceci doit amener nos conjoints hétéros à identifier leur(s) besoin(s) non comblé(s) et à nous le partager pour voir ce qu'on peut faire ensemble pour remédier à la situation. Je pense en fait qu'on est très peu imaginatif (je parle pour tout le monde). On se dit : il s'agit de sexe, il faut répondre par du sexe. Or, non, pas nécessairement. Pourquoi ne pas ouvrir le champ des possibles ? J'avais évoqué précédemment le fait que mon vécu avait amené mon mari à faire un travail sur ses propres besoins, travail qu'il n'aurait pas fait si on n'avait pas eu cette situation de crise. Il a commencé ce travail en janvier avec un tiers, professionnel, et l'a interrompu mais va le reprendre en septembre.
Dans l'attente, il a déjà pu identifier que pour le moment, il a besoin que je lui écrive ce qui me plait chez lui, ce pourquoi je l'aime, et qu'il a besoin qu'on redéfinisse ensemble les valeurs de notre couple. Je pense que ceci est révélateur de son besoin d'être rassuré sur mes sentiments... et je le comprends tout à fait.

Je me dis aussi qu'en attendant qu'il y voit plus clair, je peux l'encourager à réaliser des projets qu'il a mis de côté alors qu'ils lui tenaient à coeur, ce sont des projets qu'il aurait voulu qu'on fasse ensemble mais qui ne m'intéressent pas (par exemple de la voile). Ca peut paraître anecdotique, mais ça ne l'est pas tant que ça car une sortie en mer, ce n'est pas un cours de tennis, ça prend la journée et pendant ce temps, il ne peut s'occuper des enfants ou de la maison. Mentalement, ce type de concession aura toujours moins de poids que quelque chose qui touche au sexe et pourtant ça a son importance aussi. Donc, voilà, c'est un petit quelque chose qui peut déjà lui faire du bien.
Marjotte a écrit :
il y a 1 an

Pour ce qui est de la frustration que ton mari évoque, peut-être que lui partager ce que tu vis, lui décrire l’excitation que te provoque telle situation, telle femme, voir, décrire ce que vous faites au lit pourrait lui donner l’impression de le vivre un peu aussi et atténuer cette frustration.
C’est une piste, mais elle peut ne pas l’intéresser ou tu peux ne pas être prête à lui partager autant d’intimité.
C'est en effet une piste que je n'ai pas envisagée. Récemment, on regardait un film et je lui ai dit que l'actrice me plaisait. Il m'a dit qu'il était content que je le lui partage.

Noctis a écrit :
il y a 1 an

L'idée d'offrir cette carte "relation extra-conjugal" n'est pas de créer un besoin ou une envie chez le conjoint hétéro, mais bien de faire en sorte que le conjoint bi se mette à la place de son conjoint. Il pourra alors imaginer les efforts à faire pour permettre un tel acte. C'est en quelque sorte un rééquilibrage.
Je comprends cette vision même si je ne suis pas prête à offrir cette carte, et je pense en effet très important que nous, bis, soyons conscients des efforts que nos conjoints hétéros font et que nous ne les perdions pas de vue.
Soyez vous-même, les autres sont déjà pris (O. Wilde).

Avatar du membre
Marjotte
Bigoudi
Bigoudi
Messages : 131
Enregistré le : il y a 1 an
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Localisation : Québec, originaire de la côte d’azur
Gender :
Âge : 39

Re: Etre mariée et bi... comment se sentir complète

Message par Marjotte » il y a 1 an

Noctis a écrit :
il y a 1 an
L'idée d'offrir cette carte "relation extra-conjugal" n'est pas de créer un besoin ou une envie chez le conjoint hétéro, mais bien de faire en sorte que le conjoint bi se mette à la place de son conjoint. Il pourra alors imaginer les efforts à faire pour permettre un tel acte. C'est en quelque sorte un rééquilibrage.
Sans vouloir lancer une polémique, c'est justement l'idée du rééquilibrage qui me paraît délicate.
C'est en effet très important, voir primordial de se mettre à la place du conjoint, mais je ne crois pas que ce soit en donnant une carte hétéro qu'on y arrive, car ce n'est pas ce que le conjoint nous donne.
D'ailleurs je sais pour avoir eu la conversation avec lui, que si je demandais une carte hétéro à mon mari, il ne me la donnerait pas. C'est pour moi la preuve que même si les conjoint de bi ne peuvent appréhender totalement la différence entre notre attirance pour eux et notre besoin de l'autre sexe, ils perçoivent tout de même une différence entre une carte "homo" et une carte hétéro. Pour ma part, j'ai cru il y a quelques mois que mon mari avait une attirance pour un ami qui venait de se découvrir bi. J'ai, alors, fait l'exercice d'envisager sincèrement de lui laisser tenter l'expérience. Je pense qu’à ce moment-là, je me suis vraiment mise à sa place.

Soyons clair, une carte hétéro peut, dans certains cas, être un rééquilibrage, mais ça me semble seulement une option parmi plein d'autres. Et je trouve que l'exemple de Janelle d'aménager du temps à son mari pour qu'il puisse se réaliser dans une activité (ici la voile) hors du couple et de la famille, quelque chose rien qu'à lui, pourrait être une contrepartie aussi valable. Le sexe ne doit pas forcement être compensé par du sexe.

Pablobi avait parlé à un moment de la difficulté de constater qu'il y a un endroit où le couple s'arrête et où l'autre continu seul. C'est pour moi le vrai nœud du problème. Bien plus que de donner son corps ou son cœur à un ou une autre, c'est de le vivre sans le conjoint qui donne un sentiment d'injustice et de frustration. Il suffit alors de donner à l'autre le droit identique à aller seul sur un chemin (quel qu'il soit) pour rééquilibrer les choses.
Just because I’m Bi doesn’t mean you’re attractive. But maybe you are 😜
~
Parfois on crie les choses non pas pour que les autres les entendent, mais parce qu’on les a tu trop longtemps

Avatar du membre
Noctis
Bigoudi
Bigoudi
Messages : 192
Enregistré le : il y a 1 an
Orientation sexuelle : Bisexuel
Localisation : Suisse
Gender :
Âge : 43

Re: Etre mariée et bi... comment se sentir complète

Message par Noctis » il y a 1 an

Il n'y a pas de polémique, juste des avis ou des ressentis différentes. Pour ma part, je parle par expérience en partageant ce que je vis avec ma femme. Je conçois tout à fait que ça peut être difficile, voire impossible, de proposer cela dans son couple.

Il n'y a pas de cartes entre nous, mais juste la possibilité de le faire si elle le désire. Pour le moment, elle n'en pas le besoin et encore moins l'envie, mais le fait de le dire fait qu'elle trouve cela "plus juste". D'autres facteurs personnels ou propres à notre histoire interviennent, mais de dire "oui, tu peux !" est très symbolique. Ouvrir notre couple nous a vraiment rapproché, dans le sens où j'ai pu exprimer avec honnêteté et sincérité un besoin profondément enfoui.

Autre exemple pour lequel je n'entrerai pas dans les détails, car cela concerne mon sex-friend, mon Cher Amant. Il a récemment pu aborder la question de l'ouverture de son couple avec sa compagne, notamment en exprimant les envies, les limites et les conditions de chacun. Il a demandé de pouvoir avoir des expériences avec des hommes et a donné la possibilité à sa conjointe d'avoir des relations avec des femmes ET des hommes. Cet "accord" suite à de nombreuses discussions, je le cite, "a véritablement déclenché quelque chose dans leurs têtes et leur cœurs" et les a rapproché encore plus.

A ce sujet, il serait d'intéressant d'avoir d'autres avis de conjoints hétérosexuels, notamment de Cajoline ou Bequiet...

La question de prendre du temps pour soi quand on est en couple ne doit pas attendre qu'un bouleversement important tel que l'acceptation de la bisexualité pour être mis sur la table. Je parle en connaissance de causes, car pendant des années, je n'ai pas pensé à moi, laissant ma femme s'épanouir dans son travail et ses nombreuses activités annexes. Et puis, un jour, j'en ai eu marre, j'ai dit "stop". Il y a eu une grosse crise, mais heureusement, elle s'est résolue rapidement. Au final, elle a diminué ses activités et moi, j'ai pu en commencer.

La frustration et le sentiment d'injustice ont amené à un rééquilibrage forcé, car nous avons manqué de communication à cette époque. Sans mon coup de gueule, si nous n'avions pas eu cette mise au clair sur les besoins de chacun, je ne suis pas certain que j'aurais pu arriver où j'en suis aujourd'hu. D'ailleurs, c'est en exprimant en décembre dernier par la plaisanterie mon envie d'aller voir ailleurs (car nous avions peu de rapports), que j'ai pu accepter et explorer ma bisexualité.

En fait, la question des besoins de chacun devrait être régulièrement posée. J'avais vu une vidéo d'une psychologue qui disait qu'on aime une personne parce qu'elle comble nos besoins (affectif, sexuel, financier, sécurité, présence, écoute, soutien moral...). Quand cette personne crée des besoins au lieu de les satisfaire, il n'y a plus de place pour l'amour.

J'ai aussi la chance de pouvoir partager avec ma femme ce que je vis lors de mes rencontres. Il n'y a pas de jalousie ou de malaise. Elle s'en amuse parfois, ou est contente pour moi quand cela se passe bien... Comme hier, avec un nouvel homme... :lol:

Avatar du membre
Sylphiide
Biberon
Biberon
Messages : 46
Enregistré le : il y a 5 ans
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Âge : 30

Re: Etre mariée et bi... comment se sentir complète

Message par Sylphiide » il y a 1 an

Bonjour à tous,

Cela fait quelques jours que je fréquente de nouveau le forum en tant que lectrice et j'ai pris connaissance des différents posts des contributeurs de ce sujet.
Je me retrouve beaucoup dans les questionnements que vous avez concernant votre bisexualité, la volonté d'être transparent(e) et honnête envers votre conjoint (conjointe), le tiraillement subit entre fidélité à la relation de couple bâtie et la volonté de se réaliser pleinement dans votre orientation sexuelle ( ou plutôt l'urgence manifeste de répondre à votre besoin de "complétude" qui est la votre et qui fait partie de mon fonctionnement et de mon quotidien)... j'ai vécu tout cela il y a quelques années, depuis bientôt 10 ans sur les 14 ans que je suis avec mon conjoint. Le sujet du besoin d'entretenir une relation charnelle (pour ne pas dire affective) avec une femme en dehors de mon couple est un sujet fréquent dans mon couple, c'est un besoin qui se manifeste à peu près tout les mois ( je constate en écrivant ces mots qu'il augmente à mesure que les années passent) plus ou moins intensivement. Par là j'entends que cela va de la simple envie, au gros manque qui peut affecter mon humeur, ma libido tout court, et ma libido hétéro ( = plus aucune envie). ça a déjà eu des impact sur mon relation de couple et sur mon conjoint (sentiments de n'être plus désirable etc.).

Aujourd'hui et depuis quelques années j'ai la possibilité d'avoir des relation avec des femmes en dehors de mon couple. J'ai pu vivre une jolie histoire avec une femme. Je me suis permis de vivre cette histoire pleinement et ai eu des sentiments que je qualifierais d'amoureux à son égard. La relation a pris fin à l'initiative de mon "ex" qui a nourri d'autres attentes de cette relations, des attentes d'exclusivité auxquelles je n'étais pas en mesure de répondre. J'ai été affectée, mon conjoint a souffert de cette relation et ça je l'ai appris bien plus tard... puis plus rien pendant quelques années... jusqu'à la rencontre avec une autre avec laquelle je suis également amie et avec laquelle nous entretenons une relation platonique en dépit de notre attirance mutuelle. Il y a un an mon conjoint m'a proposé de m'inscrire sur un site de rencontre pour répondre à mon besoin (et sans doute parce que je devais le bassiner avec ^^") ... Mais je ne l'ai pas encore fait d'un parce que je suis timide et de deux par autocensure : j'ai peur de reproduire ce que j'ai fait il y a quelques années.
Puisque vous êtes en discussion avec vos conjoints respectifs sur le fait d'aller répondre à votre besoin "bi", savez-vous sur quels types de relations vous souhaiteriez vous engager ?

Avatar du membre
Noctis
Bigoudi
Bigoudi
Messages : 192
Enregistré le : il y a 1 an
Orientation sexuelle : Bisexuel
Localisation : Suisse
Gender :
Âge : 43

Re: Etre mariée et bi... comment se sentir complète

Message par Noctis » il y a 1 an

Salut Sylphiide et bienvenue. Je te conseille de créer un topic personnel dans "Votre cas personnel" et de copier ton message... Ou que Biscuit le déplace dans un sujet séparé. Ce sera plus simple de te répondre de façon personnalisée. :wink:

Avatar du membre
Sylphiide
Biberon
Biberon
Messages : 46
Enregistré le : il y a 5 ans
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Âge : 30

Re: Etre mariée et bi... comment se sentir complète

Message par Sylphiide » il y a 1 an

Bonjour Noctis,

Je le peux si cela vous procure davantage de confort. Mon but n'était pas de m'épancher, mais plutôt de décrire pour quelles raisons ce sujet faisait écho à mon ressenti. Je sais répondre à ma question, et ma lecture de ce post m'amène à poser cette question ici qui ... :)
Peut-être ai-je mal formulé ma question : avez-vu pu identifier votre besoin (charnel, affectif, charnel/affectif) la mesure dans laquelle vous pensez répondre à votre besoin ( le type de relation que vous souhaitez) et la mesure dans laquelle vous pouvez y répondre sans ressentir culpabilité ni outrepasser les barrières définies avec votre moitié ?
Je pose cette question sur le sujet de Janelle car je crois me souvenir qu'elle a vécu une histoire passionnée avec une femme en dehors de son couple et que une fois que l'on a vécu cela il me semble difficile de définir certaines barrières quand on sait qu'on a vécu beaucoup plus .

cajoline1610
Bigoudi
Bigoudi
Messages : 152
Enregistré le : il y a 4 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuelles
Gender :
Âge : 41

Re: Etre mariée et bi... comment se sentir complète

Message par cajoline1610 » il y a 1 an

Bonsoir à tous, je ne suis peut-être pas la bonne personne en ce moment qui peut donner son point de vue. J'ai laissé une carte à mon mari pour, comme vous le dites, se sente complet. Car il ne m'appartient pas et j'avais peur de le perdre si je lui interdisait. Moi aussi je ne trouve pas l'équilibre dans ce couple, je n'ai pas envie ni le besoin d'avoir une carte hétéro ou homo. J'ai mon activité à moi qui est le sport mais ça ne remet pas l'équilibre dans le couple. Mon mari va reprendre le travail et être de nouveau en déplacement, donc de nouveau avoir des possibilités pour utiliser cette carte que j'avais donné. Je comprends la différence entre exclusivité et fidélité, je comprends ce besoin mais ça m'est encore difficile de l'imaginer être dans les bras de quelqu'un d'autre et qu'il prenne du plaisir sans moi. Je sais que c'est égoïste de ma part, je voudrais l'accepter sans que ça me fasse souffrir, mais ce serait mentir de dire le contraire. J'essaie d'être ouverte et tolérante mais c'est difficile, j'aimerais l'accepter naturellement, en y voyant rien de blessant. C'est ma jalousie et mon égo qui parle. Et avoir une relation avec un autre homme pour moi n'y changerait rien car je n'en ressens pas le besoin comme vous, vous pouvez ressentir le besoin de l'autre corps. Excusez moi pour ce moment déprime mais j'avais besoin de le poser quelque part.

Avatar du membre
Marjotte
Bigoudi
Bigoudi
Messages : 131
Enregistré le : il y a 1 an
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Localisation : Québec, originaire de la côte d’azur
Gender :
Âge : 39

Re: Etre mariée et bi... comment se sentir complète

Message par Marjotte » il y a 1 an

Noctis a écrit :
il y a 1 an

Il n'y a pas de cartes entre nous, mais juste la possibilité de le faire si elle le désire. Pour le moment, elle n'en pas le besoin et encore moins l'envie, mais le fait de le dire fait qu'elle trouve cela "plus juste". D'autres facteurs personnels ou propres à notre histoire interviennent, mais de dire "oui, tu peux !" est très symbolique.
Votre « accord » démontre une belle envie de ta part d'être équitable envers elle, mais je me demande, vu que tu sais qu’elle en éprouve ni le besoin, ni l’envie si ça te permet de réellement te mettre a sa place ou si justement ce n’est pas que symbolique, et si tu ressentiras les choses de la meme façon le jour ou elle voudra le faire? Ce serait intéressant si cela se produit que tu nous partage ton ressenti :)
Just because I’m Bi doesn’t mean you’re attractive. But maybe you are 😜
~
Parfois on crie les choses non pas pour que les autres les entendent, mais parce qu’on les a tu trop longtemps

Avatar du membre
Marjotte
Bigoudi
Bigoudi
Messages : 131
Enregistré le : il y a 1 an
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Localisation : Québec, originaire de la côte d’azur
Gender :
Âge : 39

Re: Etre mariée et bi... comment se sentir complète

Message par Marjotte » il y a 1 an

cajoline1610 a écrit :
il y a 1 an
Bonsoir à tous, je ne suis peut-être pas la bonne personne en ce moment qui peut donner son point de vue. J'ai laissé une carte à mon mari pour, comme vous le dites, se sente complet. Car il ne m'appartient pas et j'avais peur de le perdre si je lui interdisait. Moi aussi je ne trouve pas l'équilibre dans ce couple, je n'ai pas envie ni le besoin d'avoir une carte hétéro ou homo. J'ai mon activité à moi qui est le sport mais ça ne remet pas l'équilibre dans le couple. Mon mari va reprendre le travail et être de nouveau en déplacement, donc de nouveau avoir des possibilités pour utiliser cette carte que j'avais donné. Je comprends la différence entre exclusivité et fidélité, je comprends ce besoin mais ça m'est encore difficile de l'imaginer être dans les bras de quelqu'un d'autre et qu'il prenne du plaisir sans moi. Je sais que c'est égoïste de ma part, je voudrais l'accepter sans que ça me fasse souffrir, mais ce serait mentir de dire le contraire. J'essaie d'être ouverte et tolérante mais c'est difficile, j'aimerais l'accepter naturellement, en y voyant rien de blessant. C'est ma jalousie et mon égo qui parle. Et avoir une relation avec un autre homme pour moi n'y changerait rien car je n'en ressens pas le besoin comme vous, vous pouvez ressentir le besoin de l'autre corps. Excusez moi pour ce moment déprime mais j'avais besoin de le poser quelque part.
Bonjour Cajoline,

Désolée de te lire si triste :(
L’attention et l’anticipation sont anxiogènes et tu es en plein dedans.
Je pense que tu auras une idée plus précise des choses après sa « première fois avec autorisation ».
Mais dis-toi que même si nous sommes tous ici à la recherche de la recette de l’équilibre dans un couple bi/non-bi; Il est possible et acceptable que malgré votre amour et sa transparence tu ne puisse accepter ça. Et si c’est le cas, ça ne sera pas un échec de ta part mais seulement une vérité à partir de laquelle il vous faudra écrire la suite.
Courage :dmb:
Just because I’m Bi doesn’t mean you’re attractive. But maybe you are 😜
~
Parfois on crie les choses non pas pour que les autres les entendent, mais parce qu’on les a tu trop longtemps

Bequiet
Bidule
Bidule
Messages : 87
Enregistré le : il y a 1 an
Orientation sexuelle : Hétéro
Gender :
Âge : 46

Re: Etre mariée et bi... comment se sentir complète

Message par Bequiet » il y a 1 an

cajoline1610 a écrit :
il y a 1 an
Bonsoir à tous, je ne suis peut-être pas la bonne personne en ce moment qui peut donner son point de vue. J'ai laissé une carte à mon mari pour, comme vous le dites, se sente complet. Car il ne m'appartient pas et j'avais peur de le perdre si je lui interdisait. Moi aussi je ne trouve pas l'équilibre dans ce couple, je n'ai pas envie ni le besoin d'avoir une carte hétéro ou homo. J'ai mon activité à moi qui est le sport mais ça ne remet pas l'équilibre dans le couple. Mon mari va reprendre le travail et être de nouveau en déplacement, donc de nouveau avoir des possibilités pour utiliser cette carte que j'avais donné. Je comprends la différence entre exclusivité et fidélité, je comprends ce besoin mais ça m'est encore difficile de l'imaginer être dans les bras de quelqu'un d'autre et qu'il prenne du plaisir sans moi. Je sais que c'est égoïste de ma part, je voudrais l'accepter sans que ça me fasse souffrir, mais ce serait mentir de dire le contraire. J'essaie d'être ouverte et tolérante mais c'est difficile, j'aimerais l'accepter naturellement, en y voyant rien de blessant. C'est ma jalousie et mon égo qui parle. Et avoir une relation avec un autre homme pour moi n'y changerait rien car je n'en ressens pas le besoin comme vous, vous pouvez ressentir le besoin de l'autre corps. Excusez moi pour ce moment déprime mais j'avais besoin de le poser quelque part.
De tout coeur avec toi Cajoline... je lis ta souffrance entre ces lignes et c'est douloureux. Je trouve la réponse de Marjotte très juste.
Bon courage.

cajoline1610
Bigoudi
Bigoudi
Messages : 152
Enregistré le : il y a 4 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuelles
Gender :
Âge : 41

Re: Etre mariée et bi... comment se sentir complète

Message par cajoline1610 » il y a 1 an

Merci, hier soir je lui ai exprimé ma souffrance, peut-être comme dit Marjotte, tout est anxiogène, la reprise, ces 2 mois où il était à la maison. C'est même moi qui le poussait à utiliser sa carte pour savoir comment ça allait se passait.
Hier soir nous avons beaucoup discuté, pleuré, câliné, nous avons parlé séparation car nous voulons rendre heureux le partenaire, ne pas le faire souffrir, mais nous sommes heureux ensemble et nous souffrir à l'idée de nous séparer.
Il m'a exprimé pour une fois vraiment ce qu'il ressentait, où il me disait qu'il voulait explorer ce côté de lui qu'il n'a pas vraiment fait, pour être lui et enfin s'accepter. Que c'est difficile pour lui de d'accepter et de ne pas avoir honte car il me fait souffrir.
Il m'a expliqué pourquoi c'était un besoin et non un caprice même si je le savais déjà en vous lisant.
On aimerait trouver un chemin, où tout n'est pas blanc ou noir, mais trouver notre nuance de gris. Heureusement mon mari a une aide psy et je vais en demander une pour m'aider à y voir plus clair.
Quand j'ai offert cette carte, j'étais sincère, je le voulais vraiment, pour lui. J'aimerais être heureuse de le voir épanoui sans en souffrir.
D'après vos témoignages cela a l'air possible alors je garde espoir...
Je n'arrive pas à me résoudre à tout gâcher pour ça. Je veux être forte et accepter sans souffrir

Janelle
Bidule
Bidule
Messages : 75
Enregistré le : il y a 1 an
Orientation sexuelle : Bi
Gender :
Âge : 43

Re: Etre mariée et bi... comment se sentir complète

Message par Janelle » il y a 1 an

cajoline1610 a écrit :
il y a 1 an
Merci, hier soir je lui ai exprimé ma souffrance, peut-être comme dit Marjotte, tout est anxiogène, la reprise, ces 2 mois où il était à la maison. C'est même moi qui le poussait à utiliser sa carte pour savoir comment ça allait se passait.
Hier soir nous avons beaucoup discuté, pleuré, câliné, nous avons parlé séparation car nous voulons rendre heureux le partenaire, ne pas le faire souffrir, mais nous sommes heureux ensemble et nous souffrir à l'idée de nous séparer.
Bonjour Cajoline,
Avant de lire ton dernier message, je souhaitais te conseiller d'exprimer ta souffrance à ton mari. Je vois que tu l'as fait, c'était important que tu lui partages tout ça avant sa reprise au boulot. En plus, ta démarche lui a donné l'occasion de te parler aussi.
Dans le même sens que Marjotte, je souhaite aussi te dire qu'on n'est jamais forcé d'accepter quoique ce soit.
Tu as raison de te faire aider par un tiers, c'est sage et souvent libérateur.
Porte-toi bien.
Soyez vous-même, les autres sont déjà pris (O. Wilde).

Janelle
Bidule
Bidule
Messages : 75
Enregistré le : il y a 1 an
Orientation sexuelle : Bi
Gender :
Âge : 43

Re: Etre mariée et bi... comment se sentir complète

Message par Janelle » il y a 1 an

En effet Noctis, idéalement, "la question des besoins de chacun devrait être régulièrement posée".
A côté des heures au boulot, du suivi de la rédaction "Je raconte mon confinement", de la prise de rendez-vous chez l'orthodontiste pour les dents de la petite-parce-qu'elle-est-belle-comme-ça-mais-quand-même, du voisin qui fait ch... pour le mur mitoyen ('y en a vraiment qui n'ont rien à faire et je doute que même ceux-là s'occupent de leurs besoins), de l'achat du hamster et du suivi de sa bonne prise en charge (pour qu'il ne faille pas lui aussi l'amener chez l'orthodontiste), de la question de savoir si de la salade mozzarella s'accommode avec des lentilles et des pommes de terre,... oui, c'est dur de trouver le temps, non seulement pour identifier ses besoins mais ensuite pour s'en occuper. Alors, saisissons la chance que nous donnent les remous suscités par notre bisexualité pour s'attarder à nos besoins et ceux des autres.

Quant à la réciprocité de la carte, le seul fait de constater qu'elle suscite débat montre que la question mérite d'être posée.
On est tous d'accord pour dire que chacun accorde ce qu'il peut.
J'ai constaté que lorsque j'ai dit à mon mari que s'il me demandait un jour une carte pour une relation hétéro je devrais faire un travail d'acceptation, il a été surpris car il s'attendait à ce que je lui parle d'un non catégorique. Le fait d'avoir été un peu au-delà de ses prévisions est tout ce que je pouvais faire actuellement à ce sujet.
Soyez vous-même, les autres sont déjà pris (O. Wilde).

Janelle
Bidule
Bidule
Messages : 75
Enregistré le : il y a 1 an
Orientation sexuelle : Bi
Gender :
Âge : 43

Re: Etre mariée et bi... comment se sentir complète

Message par Janelle » il y a 1 an

Sylphiide a écrit :
il y a 1 an
Bonjour Noctis,

Je le peux si cela vous procure davantage de confort. Mon but n'était pas de m'épancher, mais plutôt de décrire pour quelles raisons ce sujet faisait écho à mon ressenti. Je sais répondre à ma question, et ma lecture de ce post m'amène à poser cette question ici qui ... :)
Peut-être ai-je mal formulé ma question : avez-vu pu identifier votre besoin (charnel, affectif, charnel/affectif) la mesure dans laquelle vous pensez répondre à votre besoin ( le type de relation que vous souhaitez) et la mesure dans laquelle vous pouvez y répondre sans ressentir culpabilité ni outrepasser les barrières définies avec votre moitié ?
Je pose cette question sur le sujet de Janelle car je crois me souvenir qu'elle a vécu une histoire passionnée avec une femme en dehors de son couple et que une fois que l'on a vécu cela il me semble difficile de définir certaines barrières quand on sait qu'on a vécu beaucoup plus .
Bonjour Sylphide,
Ton post a toute sa place ici et je te remercie.
J'ai été parcourir ton histoire. C'est une vraiment belle histoire (et les réactions des autres membres sont très intéressantes d'après ce que j'ai pu lire jusqu'à présent). Ses similitudes avec la mienne m'ont frappée à plusieurs reprises et m'ont fait éprouver toutes sortes d'émotions car mon histoire passionnée n'est pas lointaine.

Pour répondre à ta question, mon besoin est charnel, affectif et intellectuel.
De manière générale, dans la vie de tous les jours, je développe rapidement des sentiments pour les femmes, à condition que j'éprouve une attirance physique bien sûr. Je suis toujours étonnée de me voir démarrer au quart de tour... :oops: Par contre, lorsque j'apprends à connaître un peu mieux ces femmes, mes sentiments peuvent vite retomber quand je me rends compte que je ne pourrai pas partager d'intimité intellectuelle avec elles, j'ai besoin d'avoir des discussions argumentées et réfléchies, de sentir une ouverture au monde et de l'intérêt pour les idéaux de justice, de partager une même forme d'humour, de partager un goût pour l'écriture ou la lecture...
J'ai l'impression cependant que mon besoin charnel prend plus de place que mes besoins affectif et intellectuel. Raison pour laquelle je trouve d'à propos la suggestion de mon mari de tenter l'expérience d'une relation purement physique.
Je dois reconnaître quand même que sa demande, la condition qu'il pose à me laisser vivre une autre relation, à savoir une limite de durée, me fait peur. Je ne pense pas que ce soit dû au fait que j'ai vécu cette histoire passionnée, je crois que c'est simplement dû à mon tempérament sentimental. Je pense que cette future relation sera d'office fort différente vu que le contexte sera différent (ce ne sera plus une relation que je cacherai à mon mari) et que je n'ai pas envie de me laisser déborder au niveau du temps et de la place que j'y consacrerai. Puis, si cette histoire avec mon ex était belle, elle était aussi marquée par la souffrance : souffrance de la vivre en clandestinité par rapport à mon mari, par rapport aux autres, souffrance de mon ex qui aurait souhaité vivre une relation exclusive avec moi... Il n'y aura plus ces souffrances, ou du moins pas toutes.

Merci pour ta question, le fait de mettre par écrit ce à quoi j'ai déjà pensé est bénéfique et ceci n'est qu'un premier jet.
Soyez vous-même, les autres sont déjà pris (O. Wilde).

cajoline1610
Bigoudi
Bigoudi
Messages : 152
Enregistré le : il y a 4 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuelles
Gender :
Âge : 41

Re: Etre mariée et bi... comment se sentir complète

Message par cajoline1610 » il y a 1 an

Janelle a écrit :
il y a 1 an
cajoline1610 a écrit :
il y a 1 an
Merci, hier soir je lui ai exprimé ma souffrance, peut-être comme dit Marjotte, tout est anxiogène, la reprise, ces 2 mois où il était à la maison. C'est même moi qui le poussait à utiliser sa carte pour savoir comment ça allait se passait.
Hier soir nous avons beaucoup discuté, pleuré, câliné, nous avons parlé séparation car nous voulons rendre heureux le partenaire, ne pas le faire souffrir, mais nous sommes heureux ensemble et nous souffrir à l'idée de nous séparer.
Bonjour Cajoline,
Avant de lire ton dernier message, je souhaitais te conseiller d'exprimer ta souffrance à ton mari. Je vois que tu l'as fait, c'était important que tu lui partages tout ça avant sa reprise au boulot. En plus, ta démarche lui a donné l'occasion de te parler aussi.
Dans le même sens que Marjotte, je souhaite aussi te dire qu'on n'est jamais forcé d'accepter quoique ce soit.
Tu as raison de te faire aider par un tiers, c'est sage et souvent libérateur.
Porte-toi bien.
Merci à vous les filles, j'ai bien conscience que l'on n'est pas forcé de tout accepter si nous n'en sommes pas capables. J'espère que la volonté de le faire et l'aide d'un tiers me feront aller dans ce sens. J'attends de voir aussi comment mon mari me revient après avoir utilisé cette carte, et comment je réagis. J'espère qu'il en reviendra épanoui et heureux, que ça m'aidera moi aussi à avancer comme lui doit avancer dans l'acceptation de sa bisexualité. Nous souhaitons tous les 2 que l'amour triomphe et que l'on arrive à trouver ensemble ce fameux équilibre qui ne fera souffrir personne. Seul le temps, la discussion, la compréhension et l'amour seront nous guider vers le bon chemin pour nous 2.

Répondre