Etre mariée et bi... comment se sentir complète

Vos questions, vos inquiétudes, vos sujets personnels
Janelle
Bidule
Bidule
Messages : 75
Enregistré le : il y a 1 an
Orientation sexuelle : Bi
Gender :
Âge : 43

Etre mariée et bi... comment se sentir complète

Message par Janelle » il y a 1 an

Bonjour,

Je suis mariée depuis plus de 15 ans. Il y a 7 ans environ, j'ai pris pleinement conscience de ma bisexualité. Avant cela, je vivais certaines périodes avec des attirances, des désirs pour des femmes et je me demandais à chaque fois si j’étais hétéro ou lesbienne sans penser qu’il puisse y avoir une autre réalité. Cette fameuse dualité ("t'es soit l'un, soit l'autre mais pas les deux") que l’on retrouve partout dans notre monde m’avait contaminée jusqu’à m’aveugler. Il y a 4 ans, j’ai dit à mon mari ce que je ressentais, qui j’étais bien au fond de moi. Il a été très compréhensif. Nous avons toujours beaucoup discuté lui et moi mais je redoutais quand même énormément cette discussion, je craignais un rejet de sa part ; c’était la première fois que je m’exprimais sur ma bisexualité et c’était à la fois extrêmement difficile et libérateur pour moi. Le fait de verbaliser ma bisexualité m’a fait petit à petit évoluer, d’abord vers l’acceptation de ce que je suis (et à ce jour, cette acceptation n’est pas encore totale, il m’arrive encore de me regarder de travers ;-) ) puis vers l’envie de vivre une relation avec une femme.

Ce qui devait arriver est arrivé, dans le sens où, à force de mettre un couvercle sur une marmite qui bouillonne, elle explose. En 2018, lors d’une fête, j’ai rencontré une femme sur laquelle j’ai immédiatement flashé. Je l’ai recroisée à quelques reprises. Maladroite sur mon ressenti, je ne lui ai jamais dit mon attirance pour elle. Je me suis persuadée qu’elle éprouvait également quelque chose pour moi, pour finalement me rendre compte que je me faisais mon film et qu’il n’y avait pas de réciprocité (ou que s’il y en avait une, cette femme ne souhaitait pas aller plus loin). A l’époque ce n’était pas encore clair pour moi qu’il fallait que je vive une relation avec une femme, ça ne m’apparaissait pas encore comme une nécessité pour mon équilibre. Le fait de me ramasser ce râteau (râteau qui n’en était pas vraiment un puisque rien n’a été dit), m’a fait plonger dans une période très noire : je ne dormais plus, j’avais des idées suicidaires,… Au plus noir du noir, j’ai eu la très bonne idée de me faire aider et la chance de tomber sur quelqu’un de très bien qui m’a véritablement fait grandir. J’ai pris conscience que mon équilibre mental, vital exigeait que je fasse quelque chose pour vivre ma bisexualité. On a beaucoup parlé mon mari et moi, au fil du temps il a compris que je devais vivre une expérience avec une femme. Je ne lui ai cependant pas dit à ce moment-là que c’était ce coup de foudre pour cette femme qui m’avait fait évoluer. Plusieurs mois se sont écoulés. J’ai fait mon petit bonhomme de chemin. Je suis partie seule en voyage, ça m’a fait beaucoup de bien de prendre du temps avec moi-même.

Puis, l’année passée, j’ai fait la connaissance d’une femme lesbienne, on s’est beaucoup beaucoup écrit. On a commencé à s’apprécier, de plus en plus. J’ai caché cette rencontre à mon mari. J’avais son feu vert pour vivre une histoire d’un soir mais pas pour une vraie relation… C’est devenu une passion… on était accro l’une à l’autre, ça prenait toute la place. Je l’aimais (et je l’aime toujours) beaucoup. Je n’avais jamais vécu cette sensation d’être à la fois parfaitement bien : je découvrais que je ne m’étais pas trompée, que j’étais tout à fait à l’aise avec un corps de femme, qu’elle m’apportait beaucoup, que je lui apportais beaucoup, que je me sentais enfin COMPLETE, et à la fois vraiment mal : je ne respectais pas le deal que j’avais avec mon mari, je passais mon temps à lui cacher ce que je vivais. Mais j’aimais toujours mon mari, je ne voulais pas le quitter et sur ce point, je sentais de plus en plus un décalage entre mon amoureuse et moi car elle était en couple avec une femme qu’elle voulait quitter depuis un certain temps déjà. Après cinq mois, je n’ai plus pu continuer, c’était devenu au-dessus de mes forces, à nouveau je ne dormais plus, je me sentais perdue, j’étais à côté de la plaque dans tout ce que je devais gérer à la maison, au boulot… J’ai décidé de rompre avec mon amoureuse. Choc énorme tant pour elle que pour moi. Une rupture c’est toujours violent mais celle-ci l’était d’autant plus qu’on s’aimait elle et moi et que cet amour se fortifiait. Le soir-même, j’étais tellement mal que tout est sorti, j’ai tout dit à mon mari. Au début, il ne comprenait pas que je sois si mal, il croyait que c’était parce que j’avais eu une histoire avec un homme. Quand il a su que c’était avec une femme, il s’est montré ultra compréhensif, bien sûr blessé de mon silence, de mes mensonges, mais ouvert, empathique. Depuis lors, on discute encore plus qu’avant. Je lui dis tout, mais c’est très dur... voire même très très dur. J’aime mon mari, j'aime toujours cette femme, elle me manque souvent beaucoup… Je voudrais tout et je ne sais comment faire pour préserver mon couple avec mon mari et me sentir complète… Voilà où j’en suis en ce beau 26 juin…

Merci de m’avoir lue.
Soyez vous-même, les autres sont déjà pris (O. Wilde).

Avatar du membre
Hulky
Biberon
Biberon
Messages : 22
Enregistré le : il y a 1 an
Orientation sexuelle : Bisexuel
Gender :
Âge : 28

Re: Etre mariée et bi... comment se sentir complète

Message par Hulky » il y a 1 an

Bonjour à toi ^^
Ton mari à été très bien car parler aide beaucoup et c'est très important ..
Tu peux vivre une histoire avec une femme sans que ça impacte ta vie de couple :)

Avatar du membre
TiProust
Biscotte
Biscotte
Messages : 394
Enregistré le : il y a 3 ans
Orientation sexuelle : gay
Gender :
Âge : 55

Re: Etre mariée et bi... comment se sentir complète

Message par TiProust » il y a 1 an

Bonjour Janelle :)

merci pour ton très beau témoignage, qui réveillera, j'en suis sûr, bien des questions et des dilemmes vécus par celles et ceux qui le liront.

Je trouve vraiment intéressant la question centrale pour le partenaire confronté à la bisexualité de l'être aimé : il y aurait (je ne sais pas si on peut vraiment en tirer l'existence d'une prédominance) finalement plus de capacité à comprendre, voire accepter la dimension de l'attirance physique / sensuelle / sexuelle que ce l'on peut croire.

En revanche, c'est bien la question sous-jacente de "l'exclusivité amoureuse" qui est la plus douloureuse.

Tu décris avec beaucoup d'émotion une situation qui, finalement, t'échappe dans la mesure où tu ne pouvais pas voir venir le fait que tu tomberais amoureuse de cette femme (et la réciprocité de ce sentiment). Je comprends ta douleur et le déchirement.

Janelle
Bidule
Bidule
Messages : 75
Enregistré le : il y a 1 an
Orientation sexuelle : Bi
Gender :
Âge : 43

Re: Etre mariée et bi... comment se sentir complète

Message par Janelle » il y a 1 an

TiProust a écrit :
il y a 1 an
Bonjour Janelle :)

merci pour ton très beau témoignage, qui réveillera, j'en suis sûr, bien des questions et des dilemmes vécus par celles et ceux qui le liront.

Je trouve vraiment intéressant la question centrale pour le partenaire confronté à la bisexualité de l'être aimé : il y aurait (je ne sais pas si on peut vraiment en tirer l'existence d'une prédominance) finalement plus de capacité à comprendre, voire accepter la dimension de l'attirance physique / sensuelle / sexuelle que ce l'on peut croire.

En revanche, c'est bien la question sous-jacente de "l'exclusivité amoureuse" qui est la plus douloureuse.

Tu décris avec beaucoup d'émotion une situation qui, finalement, t'échappe dans la mesure où tu ne pouvais pas voir venir le fait que tu tomberais amoureuse de cette femme (et la réciprocité de ce sentiment). Je comprends ta douleur et le déchirement.
Merci TiProust pour ta réaction, ça fait chaud au coeur.
En effet, l'exclusivité amoureuse, c'est le noeud de la question. On veut tous et toutes être l'Unique de quelqu'un(e)...
Soyez vous-même, les autres sont déjà pris (O. Wilde).

Avatar du membre
Marjotte
Bigoudi
Bigoudi
Messages : 131
Enregistré le : il y a 1 an
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Localisation : Québec, originaire de la côte d’azur
Gender :
Âge : 39

Re: Etre mariée et bi... comment se sentir complète

Message par Marjotte » il y a 1 an

Bonjour Janelle.

Je me demandais comment avaient évolué les choses depuis. J'espère positivement
Tu as dis dans une de tes réponses sur mon témoignage que ton mari t’avais redonné une « carte », mais serait-il envisageable pour lui de te laisser reprendre ton histoire avec ton amoureuse?
Et si oui est-ce que tu pourrait l’envisager? Une fois la culpabilité du mensonge enlevée de l’équation, pourrais-tu vivre les deux histoires en même temps?
Just because I’m Bi doesn’t mean you’re attractive. But maybe you are 😜
~
Parfois on crie les choses non pas pour que les autres les entendent, mais parce qu’on les a tu trop longtemps

Janelle
Bidule
Bidule
Messages : 75
Enregistré le : il y a 1 an
Orientation sexuelle : Bi
Gender :
Âge : 43

Re: Etre mariée et bi... comment se sentir complète

Message par Janelle » il y a 1 an

Marjotte a écrit :
il y a 1 an
Bonjour Janelle.

Je me demandais comment avaient évolué les choses depuis. J'espère positivement
Tu as dis dans une de tes réponses sur mon témoignage que ton mari t’avais redonné une « carte », mais serait-il envisageable pour lui de te laisser reprendre ton histoire avec ton amoureuse?
Et si oui est-ce que tu pourrait l’envisager? Une fois la culpabilité du mensonge enlevée de l’équation, pourrais-tu vivre les deux histoires en même temps?
Tu verras une partie de réponse dans la réponse que je viens de te faire sur ton topic :wink: mais pour répondre plus précisément à tes questions, c'était envisageable pour lui, avec beaucoup d'appréhension, mais envisageable quand même car il comprenait que ça correspondait à ce que je voulais au plus profond de moi (continuer de vivre avec lui et vivre encore une histoire avec elle) mais elle n'en a pas voulu...
Soyez vous-même, les autres sont déjà pris (O. Wilde).

Avatar du membre
Noctis
Bigoudi
Bigoudi
Messages : 192
Enregistré le : il y a 1 an
Orientation sexuelle : Bisexuel
Localisation : Suisse
Gender :
Âge : 43

Re: Etre mariée et bi... comment se sentir complète

Message par Noctis » il y a 1 an

Janelle a écrit :
il y a 1 an
Noctis a écrit :
il y a 1 an

Janelle, ton histoire illustre bien l'importance de mettre les choses à plat quand l'occasion se présente. Tu as pu annoncer ta bisexualité à ton mari et cela a été apparemment plutôt bien accepté, mais je n'ai pas l'impression que vous ayiez établi les limites dans lesquelles tu pouvais avoir une aventure. En faisant cela, tu n'aurais peut-être pas été embarquée aussi loin dans ta relation, et surtout tu ne l'aurais pas caché à ton mari. Plus que la relation en elle-même, c'est le mensonge et la cachotterie qui a pu le faire souffrir.

Comme je le disais, établir des "règles", des limites au préalable et tenir son conjoint au courant de l'évolution de tes sentiments permet de garder un pied à terre, et ne pas mettre son couple en danger.

"Disséquer et comprendre le pourquoi du comment" permet justement de comprendre les erreurs et éviter de les répéter, en établissant notamment des règles et des limites.

Je reste toutefois sur mes positions, pour tomber amoureux, il faut être disposé à le faire (consciemment ou inconsciemment). Si tout va bien dans notre couple, que la communication est bonne et que tous nos besoins sont comblés, il y a peu de chance de tomber amoureux d'une personne que l'on vient de rencontrer. On peut trouver une personne attrayante, séduisante, intéressante,... mais de là à tomber amoureux, il faut être "actif", et choisir de développer cette attirance en la rencontrant, en partageant des activités avec elle...
Bonjour Noctis,

A l'heure où tu liras ce message, j'espère que tu auras pu bien te reposer et passer de chouettes moments en famille.

Je me suis sentie mal après avoir lu ton post. Le message que j'ai ressenti en filigrane derrière celui-ci est : "c'est nécessaire de disséquer car si tu l'avais fait, tu n'en serais pas arrivée à vivre cette relation cachée et trahir ton mari". J'ai ressenti un trou dans la bienveillance que j'avais toujours perçue sur ce forum de la part de tout le monde, en ce compris toi.

Il est certain qu'à l'époque nous n'avons pas discuté dans le détail cette carte "expérience sexuelle avec une femme" que mon mari m'avait donnée. Je ne pouvais pas, à l'époque, discuter de manière plus approfondie de cette carte, c'était au-delà de mes forces. Mon mari qui n'est pas un "activateur de discussion" de nature (et ce n'est pas une critique mais un constat, c'est son caractère) n'a pas cherché cette discussion non plus. Je crois que nous étions tous les deux assez démunis face à ce qui se passait. Mon mari sentait que j'éprouvais une souffrance de plus en plus énorme à vivre ce manque, il voulait me voir à nouveau heureuse. De mon coté en particulier il y avait une énorme difficulté d'acceptation de mon identité (liée à mon histoire familiale, à certaines valeurs que j'ai reçues qui ne sont pas du tout compatibles avec ma volonté de vivre ma bisexualité, valeurs qui étaient fortement ancrées en moi,...) qui faisait que je voyais ma bisexualité comme une tare et que je me sentais dans une grande solitude. Cette non-acceptation de moi-même a été très loin puisque peu de temps avant de recevoir cette carte, j'ai vécu de très nombreuses nuits d'insomnie qui m'ont mises dans un état lamentable et ont déclenché chez moi des idées suicidaires répétées. La fatigue est si destructrice...
Tout ça pour dire que si l'on peut être parfaitement conscient de l'importance de discuter, on peut cependant être incapable de le faire à un moment X. (et j'ajouterai que pour arriver à cette carte, nous avions déjà beaucoup beaucoup discuté...)
A côté de cela, je dirais qu'il y a beaucoup de facteurs qui font que telle ou telle chose survienne et qu'on ne peut pas tout maîtriser.
La conclusion : quand on est en état de le faire, oui c'est toujours mieux de prévenir plutôt que de se retrouver à devoir guérir (Tiproust avait dit quelque chose de similaire une fois si je me souviens bien).

Quant au fait que j'ai eu ce coup de foudre (ou ce trip...) pour cette femme à une fête (avant l'étape carte), non il n'y avait pas de problème dans mon couple puisque précisément, le problème était chez moi : ce manque qui prenait de plus en plus de place et me submergeait...

Et quant aux raisons qui ont fait que j'ai tu pendant un temps ma bisexualité à mon conjoint, je reprendrai les mots de Marjotte qui ne sauraient mieux m'aller :
"Parfois le manque de confiance est envers soi. On ne peut attendre de l’autre qu’il accepte quelque chose qu’on juge soi-même inacceptable".
Mon mari ne l'a pas vécu comme quelque chose d'infantilisant, au contraire il a trouvé que c'était une grande preuve de confiance et d'amour que je fasse ce pas vers lui... Mais une situation n'est pas l'autre et c'est ça qui est beau et extraordinaire aussi, cette diversité...
Je pense qu'il est plus judicieux que je te réponde sur ton topic de discussion...

Tout d'abord, je voudrais m'excuser auprès de toi si j'ai fait revenir de mauvais souvenirs. Ce n'était pas mon intention... Nous sommes toujours plus intelligents après coup et avec la tête froide, mais si par nos témoignages, nous pouvons éviter que les mêmes erreurs se reproduisent chez d'autres, il est important de mettre en avant les points sur lesquels il faut être attentif.

Par amour, nous pouvons accepter beaucoup de choses, mais avons-nous les épaules assez larges pour supporter leurs conséquences ? D'où ma citation "de grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités". Ouvrir son couple à est certainement l'une des choses les plus difficiles à gérer pour la plupart des personnes mariées, surtout dans notre société hétéronormée monogame et exclusive.

Concernant l'infantilisation. Ce que j'écris sur le forum est un mélange de ce que je pense, ce que je vis, mais aussi de l'avis de ma femme. En l'occurence, c'était une citation de ma femme. Elle travaille avec des enfants. Plusieurs parents en instance de divorce préfèrent ne rien dire à leur enfants sous prétexte de les "protéger". Or ces derniers ne sont pas dupes. Les mettre de côté dans le processus de séparation ne fait qu'augmenter leur anxiété. Ainsi, par analogie, si j'avais décidé de garder pour moi toutes mes pensées et mes ressentis liés à la découverte de ma bisexualité, elle se serait sentie "infantilisée". Sentiment que Bequiet a semble-t-il confirmé dans son topic.

Je me suis aussi fait la réflexion que venir se confier et demander des avis sur un forum/internet, c'est aussi accepter le fait d'entendre des affirmations qui peuvent nous bouleverser et nous remettre en question. Actuellement sur le forum, les membres actifs sont plutôt favorables à être honnête et dire les choses à son conjoint, même si cela demande beaucoup d'efforts (acceptation, réflexion, communication,...). Il y a quelques années, les avis étaient un peu plus partagés.

Avatar du membre
Marjotte
Bigoudi
Bigoudi
Messages : 131
Enregistré le : il y a 1 an
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Localisation : Québec, originaire de la côte d’azur
Gender :
Âge : 39

Re: Etre mariée et bi... comment se sentir complète

Message par Marjotte » il y a 1 an

Noctis a écrit :
il y a 1 an
Concernant l'infantilisation. Ce que j'écris sur le forum est un mélange de ce que je pense, ce que je vis, mais aussi de l'avis de ma femme. En l'occurence, c'était une citation de ma femme. Elle travaille avec des enfants. Plusieurs parents en instance de divorce préfèrent ne rien dire à leur enfants sous prétexte de les "protéger". Or ces derniers ne sont pas dupes. Les mettre de côté dans le processus de séparation ne fait qu'augmenter leur anxiété. Ainsi, par analogie, si j'avais décidé de garder pour moi toutes mes pensées et mes ressentis liés à la découverte de ma bisexualité, elle se serait sentie "infantilisée". Sentiment que Bequiet a semble-t-il confirmé dans son topic.
Salut Noctis, je pense que ton raisonnement est très logique et qu’il est naturel que la première reaction du conjoint soit de se sentir infantilisé, mais ce qu’il faut voir, c’est que parfois le choix de se taire n’est pas pour protéger le conjoint comme si on ne le croyait pas capable d’encaisser, mais parce que, soit même on n’accepte pas la situation, on est pas prêts à l’assumer. Car assumer sa bisexualité est un processus, plus ou moins long et difficile suivant les individus, leur histoire etc.

Dans chaque situation il y a toujours deux angles de vue pour la regarder. Celui dont on est le centre: elle ne ME fait pas confiance, elle ME protège, elle ME le cache. Et celui centré sur l’autre: ELLE a peur, elle Se juge, ELLE ne S’accepte pas.
Je crois que faire l’exercice de ce changement de perspective est primordial et que les bi, comme les conjoints de bi, ont tout a gagner à s’y prêter. Cela peut permettre d’éviter de ressentir des blessures d’égo qui n’ont pas lieu d'être ou d’en infliger sans en avoir conscience.

J’ai constaté aussi que la tendance du forum n’a pas toujours été en faveur de la franchise au sein des couples.
C’est le choix que nous avons fait, je pense qu’il était pour nous le seul choix pour être en accord avec nous meme et notre vision du couple, mais il apporte bien des défis supplémentaires ;)
Just because I’m Bi doesn’t mean you’re attractive. But maybe you are 😜
~
Parfois on crie les choses non pas pour que les autres les entendent, mais parce qu’on les a tu trop longtemps

Janelle
Bidule
Bidule
Messages : 75
Enregistré le : il y a 1 an
Orientation sexuelle : Bi
Gender :
Âge : 43

Re: Etre mariée et bi... comment se sentir complète

Message par Janelle » il y a 1 an

Salut Noctis, (salut Marjotte)
Merci pour tes mots et merci de l'avoir fait sur mon topic. J'ai tendance à l'oublier car il a suscité peu de réactions mais je compte bien le réalimenter prochainement car j'ai pris la décision de me rendre une matinée ou un après-midi par semaine dans le quartier lgbt de ma ville, de m'installer dans un café pour travailler et d'ainsi vivre mon identité d'une autre manière et tenter de saisir des occasions de rencontres. Je vous raconterai...

Oui, le choix que nous avons fait de parler à nos conjoints n'est pas le choix de la facilité.
Mais ce que je constate ces derniers temps dans mon couple c'est que la transparence et la discussion sont maintenant tellement installées qu'elles sont un réflexe, il n'y a plus d'éventuelle question préalable intérieure (est-ce que je lui parle de ce détail qui me chipote ?) et ça c'est super.
Soyez vous-même, les autres sont déjà pris (O. Wilde).

Janelle
Bidule
Bidule
Messages : 75
Enregistré le : il y a 1 an
Orientation sexuelle : Bi
Gender :
Âge : 43

Re: Etre mariée et bi... comment se sentir complète

Message par Janelle » il y a 1 an

Bonjour à tou.te.s,

Le temps des mises à jour est venu :wink:

A la mi-juillet, j'ai eu une sorte de déclic. Depuis lors, je n'éprouve plus le même manque pour mon ex (le terme ne me semble pas totalement adéquat mais il a le mérite de me permettre de parler au passé de cette femme avec qui j'ai vécu une relation) et cela me permet d'avancer plus légère.

Comme je l'ai écrit dans mon dernier message, les discussions sur le sujet bisexualité deviennent une sorte de réflexe entre mon mari et moi et se passent donc de manière plus fluide.

La notion de fidélité est néanmoins quelque chose qui revient souvent et qui continue de "travailler" mon mari.

Il oscille toujours entre des moments où il comprend que ce que je vis avec une femme puisse être différent de ce que je vis avec un homme, et des moments où il ressent une injustice, une frustration à ne pas pouvoir vivre les premiers émois d'une rencontre, la découverte d'un autre corps, d'autres pratiques sexuelles. Mais tout en exprimant cette frustration, il me répète qu'il ne veut pas de contre-partie, pas de "carte" pour une relation extraconjugale, et je suis donc bien en peine dans ces moments-là de trouver les mots justes, les mots qui le libèreraient de cette frustration. Je me dis qu'il faudrait trouver "quelque chose" qui lui donne le sentiment que l'équilibre est rétabli mais quoi ? Et je dois reconnaître que même si la question ne se pose pas puisqu'il n'en veut pas, je serais bien embêtée qu'il me demande de vivre une relation extraconjugale, non pas que j'y sois catégoriquement opposée mais cela nécessiterait un travail d'acceptation de ma part...

Il m'a révélé qu'avant mon histoire cachée, il s'était toujours dit que s'il avait une relation extraconjugale et il ne m'en dirait pas un mot car il voyait la fidélité comme au-dessus de toutes les valeurs qui fondent notre couple et se disait que parler de son infidélité briserait tout. Il est très admiratif de ma démarche d'aveu à son égard et dit que ça l'oblige à revoir cette certitude qu'il entretenait. Cette confidence m'a fort perturbée sur le coup car, comme je le lui ai dit, il me semblait que ce qui était au-dessus de toutes les valeurs fondant notre couple (en ce compris la fidélité) c'était l'honnêteté, la clarté, et c'est d'ailleurs ça qui m'a amenée à lui parler au bout du compte. Il comprend cela car il se rend compte que la parole nous a fortement rapprochés ces derniers temps. De mon côté, il y a même une libération au niveau de la sexualité, je m'autorise à être pleinement ce que je suis et donc à vivre pleinement mes relations sexuelles avec lui et il ressent cette différence, un avant et un après.

Concernant les pistes concrètes qu'on a envisagées, mon mari m'a suggéré de tester une relation purement sexuelle. Il sait que je n'ai pas une image d'emblée ouverte par rapport à cette perspective parce que je me vois comme ayant besoin de sentiments pour pouvoir me laisser aller au niveau sexuel mais il pense que je devrais me laisser la liberté d'essayer un plan cul et que je serais peut-être étonnée de constater que ça me convient mieux que ce que je pense.

Si cette relation uniquement sexuelle devait s'inscrire dans la durée, il voudrait qu'on fixe ensemble une limite dans le temps, limite au-delà de laquelle je m'engagerais à cesser tout contact avec cette femme. Il pose cette condition en tout cas pour la prochaine relation que j'entretiendrai avec une femme. Cela permettra que je ne développe pas trop de sentiments pour cette femme (si j'en développe) et de faire une sorte de test non seulement pour moi, mais surtout pour lui et moi, de voir comment on parvient à gérer cette relation dans notre couple. Il me dit qu'on pourra ensuite réévaluer ensemble et voir si on "procède" à nouveau comme cela pour la suite.

Récemment, il m'a dit que je devrais passer le temps que je consacre au forum à me rendre sur un site de rencontres ( :shock: ). Je ne suis pas actuellement tentée par les sites de rencontres, j'ai l'impression qu'il faut savoir se vendre pour utiliser ces sites et je me sens tout à fait nulle pour ça mais peut-être que ma vision peut évoluer sur ce point.

Suite à la remarque de Marjotte, j'ai quand même fait une recherche sur les groupes facebook LGBT existant dans ma ville mais je n'ai rien trouvé de concluant. Je me suis inscrite à un de ces groupes (celui qui me paraissait le mieux) et puis j'ai constaté que la moyenne d'âge y est de 15 à 20 ans, ce qui ne va pas le faire même si on me dit toujours que je parais jeune. :twisted:

Vendredi, j'ai initié la piste concrète de rencontres que j'avais déjà évoquée : je suis allée m'installer dans un café du quartier LGBT de ma ville et j'y ai passé quelques heures. Je peux travailler à distance donc c'est une piste que je vais renouveler chaque semaine je pense. Je ne me fais pas d'illusion, il est peu probable que je tombe sur une femme qui me plaise, qui flashe sur moi et ait les mêmes attentes que moi (...sa cigarette qui se consume sans qu'elle s'en rende compte, hypnotisée par l'intensité de nos regards échangés... :wink: :wink: :wink: ), mais je me dis qu'à force d'y aller régulièrement, je vais finir par rencontrer plusieurs fois certaines personnes, nouer des liens et qui sait via via, faire une rencontre. Je me suis sentie complètement à l'aise là-bas et ça, ça m'a fait fort plaisir. En plus, c'est aussi une découverte d'un quartier que je connais très peu car je n'ai toujours fait que le traverser pour aller d'un endroit à un autre... et je découvre qu'il est vraiment sympa.

A suivre...
Soyez vous-même, les autres sont déjà pris (O. Wilde).

Avatar du membre
Noctis
Bigoudi
Bigoudi
Messages : 192
Enregistré le : il y a 1 an
Orientation sexuelle : Bisexuel
Localisation : Suisse
Gender :
Âge : 43

Re: Etre mariée et bi... comment se sentir complète

Message par Noctis » il y a 1 an

Hello Janelle !

Je suis content de voir que vous cheminez gentiment de votre côté !

J'ai l'impression que ton mari confond un peu fidélité et exclusivité. Ce sont deux notions bien différentes au sein d'un couple. Nous avons été élevés à concevoir le couple comme fidèle, exclusif (monogame) et hétérosexuel. Pouvoir remettre en question cette vision est un point important qui déterminera si oui ou non un couple hétéro+bi peut continuer à vivre ensemble ou pas.
Janelle a écrit :
il y a 1 an
Il oscille toujours entre des moments où il comprend que ce que je vis avec une femme puisse être différent de ce que je vis avec un homme, et des moments où il ressent une injustice, une frustration à ne pas pouvoir vivre les premiers émois d'une rencontre, la découverte d'un autre corps, d'autres pratiques sexuelles. Mais tout en exprimant cette frustration, il me répète qu'il ne veut pas de contre-partie, pas de "carte" pour une relation extraconjugale, et je suis donc bien en peine dans ces moments-là de trouver les mots justes, les mots qui le libèreraient de cette frustration. Je me dis qu'il faudrait trouver "quelque chose" qui lui donne le sentiment que l'équilibre est rétabli mais quoi ? Et je dois reconnaître que même si la question ne se pose pas puisqu'il n'en veut pas, je serais bien embêtée qu'il me demande de vivre une relation extraconjugale, non pas que j'y sois catégoriquement opposée mais cela nécessiterait un travail d'acceptation de ma part...
Je pense qu'il serait intéressant que tu fasses un travail d'acceptation pour une relation extra-conjugale de ton mari, que ce soit avec une femme ou une homme d'ailleurs. Même si au jour d'aujourd'hui, il n'en éprouve pas l'envie ou le besoin, cela peut arriver dans le futur. Il a quand même utilisé les termes d'injustice et frustration, ce sont des mots forts. Il faut faire attention qu'un déséquilibre ne se creuse pas trop.

J'ai l'impression que si tu disais à ton mari "oui, tu peux avoir une relation extra-conjugale", ça le soulagerait et il se sentirait moins frustré. Ça pourrait aussi l'aider à se sentir à "égalité" avec toi. D'autres avis à ce sujet ?

Avez-vous évoqué la possibilité d'un plan à 3 (HFF du coup) ? Ton mari te parle-t-il de ses fantasmes ? Là aussi, il faut distinguer expérience à trois et expérience que tu vivrais seule de ton côté.

EDIT : concernant les petites annonces, il faut distinguer le fait de rédiger une annonce et y répondre. Si tu n'as jamais essayé, ça peut être une expérience intéressante. Et pourquoi pas parcourir les annonces avec ton mari ?

cajoline1610
Bigoudi
Bigoudi
Messages : 152
Enregistré le : il y a 4 ans
Orientation sexuelle : Hétérosexuelles
Gender :
Âge : 41

Re: Etre mariée et bi... comment se sentir complète

Message par cajoline1610 » il y a 1 an

Bonjour,

Moi en tant que femme d'un homme bi, j'avoue encore avoir quelques difficultés entre exclusivité et fidélité, j'ai du mal à les dissocier;
Par moment je comprends cette envie de l'autre corps et par moment ma jalousie refait surface même si je me dis que c'est différent.

Concernant de laisser son conjoint hétéro vivre une aventure extra conjugale rééquilibre le couple je trouve. Moi aussi j'ai laissé une carte à mon mari mais en échange je lui ai demandé d'accepter de me laisser avoir d'autre relation extra conjugale, mais là ça bloque.
Pour lui c'est plus difficile car si je cherche une relation extra conjugale ce se serait toujours une relation hétéro, et ça il ne l'accepte pas car il sait que j'ai besoin de feeling, d'un minimum de connaissance avec la personne alors que lui c'est purement physique et non sentimental. Il a peur que je tombe amoureuse de quelqu'un d'autre et se dit qu'avec lui j'ai ce que je pourrai rechercher contrairement à moi qui ne suit pas un homme et je ne pourrai jamais lui offrir ce dont il recherche chez un homme.

Le fait d'avoir l'autorisation ( de mettre donnée l'autorisation plutôt) d'une relation extra m'a permise de me sentir davantage en équilibre avec ce que je lui permets de faire, car j'avais l'impression que cela demandait d’avantages de sacrifices de mon côté que du sien.
Pour l'instant je ne me sens pas frustrée et honnêtement je n'ai pas envie d'une relation extra, mais de savoir que si un jour j'en ai envie alors on ne pourra m'en empêcher.

On avance tout doucement, un pas en avant, 2 en arrière mais on avance

Janelle
Bidule
Bidule
Messages : 75
Enregistré le : il y a 1 an
Orientation sexuelle : Bi
Gender :
Âge : 43

Re: Etre mariée et bi... comment se sentir complète

Message par Janelle » il y a 1 an

Merci Noctis.
Merci Cajoline.

Mon mari est catégorique lorsqu'il dit qu'il ne veut pas de carte pour une relation extraconjugale. Il me dit qu'une aventure extraconjugale avait un attrait occasionnel pour lui car s'imaginer cette aventure provoquait l'excitation de l'interdit mais qu'à présent, l'interdit n'a plus la même couleur, dans le sens où il ne ressent plus cette excitation à l'idée d'une aventure car "j'ai brisé le tabou" (en lui parlant de l'histoire que j'ai vécue). Ce qu'il m'explique c'est qu'il vit une frustration théorique mais n'est pas intéressé dans la pratique, il ne veut que moi... et voudrait que je ne veuille que lui.

On verra comment nos discussions évoluent...

Pour répondre à ta question Noctis, mon mari n'est pas intéressé par un plan à 3 et moi non plus donc ça tombe bien. Quant aux hommes, ce n'est définitivement pas son truc :wink:

Les sites de rencontres, je ne ferme pas la porte, je me dis qu'il y en a d'autres qui doivent être mal à l'aise comme moi de passer par cet intermédiaire-là et qui franchissent le pas.
Soyez vous-même, les autres sont déjà pris (O. Wilde).

Avatar du membre
Marjotte
Bigoudi
Bigoudi
Messages : 131
Enregistré le : il y a 1 an
Orientation sexuelle : Bisexuelle
Localisation : Québec, originaire de la côte d’azur
Gender :
Âge : 39

Re: Etre mariée et bi... comment se sentir complète

Message par Marjotte » il y a 1 an

Bonjour Janelle, bonjour à tous,
Noctis a écrit :
il y a 1 an

J'ai l'impression que si tu disais à ton mari "oui, tu peux avoir une relation extra-conjugale", ça le soulagerait et il se sentirait moins frustré. Ça pourrait aussi l'aider à se sentir à "égalité" avec toi. D'autres avis à ce sujet ?
Alors j’ai justement l’avis contraire, ou en tout cas assez mitigé là-dessus.
J’ai du mal avec l’idée que nous devrions donner une carte hétéro à nos conjoints pour être équitables.

Tout d’abord car je pense que ça ne serait pas vraiment équitable, nous allons chercher avec une relation extra-conjugale « homo » quelque chose que notre relation hétéro ne peux nous fournir, ce qui ne serait pas le cas pour nos conjoints s’ils avaient une relation extra-conjugale hétéro.
Par exemple, dans le cas de mon couple, si je couche avec une femme, ça sera pour répondre à un besoin physique, un désir sexuel, et la femme choisie le sera parce qu’elle provoque une attirance physique, mais sans aucune autre implication émotionnelle, dans un sens ça ne voudrait « rien dire ». Si mon mari couchait avec une autre femme, ça ne voudrait pas « rien dire », ça serait parce qu’elle compte pour lui d’une certaine façon. Donc ça ne serait pas équitable. Par contre s’il envisage un jour de coucher avec une femme de façon « récréative » parce qu’elle accepte des pratiques qui me tentent moins ou pour essayer un type physique différent du mien, alors je pourrais reconsidérer l’éventualité de le laisser faire, ça aurait déjà l’air plus « équitable »

Ensuite, parce que la vie n’est pas juste ni équitable, et l’amour non plus, et je pense qu’il vaut mieux chercher l'équilibre que l’équité. Chercher quels sont les besoins réels de l’autre et chercher à y répondre plutôt que vouloir répondre à des besoins qu’on imagine égaux ou qu’on transfère. Il y a des tas d’exemples de couples (même 100% hétéro) qui sont ouverts, mais dont un des deux ne profite pas de sa carte, ou en profite seulement pour avoir l’impression que ça lui rends justice, mais sans s'épanouir dans cela.
De façon imagée, c’est un peu comme offrir des boucles d’oreilles à quelqu’un parce qu’on aimerait en recevoir ou parce qu’il nous en a offert, quand en fait l’autre aurait préféré un album de musique.

Janelle offre une contrepartie à son mari, elle lui offre le pouvoir de décider de la durée de ses relations, j’offre des contreparties au mien, elles sont adaptées à chacun

@Cajoline1610, cette carte semble pour toi répondre à un besoin (au moins celui de la posséder) il est donc légitime que tu la demande. Mais il est possible qu’il ne puisse pas te la donner. On accepte que nos conjoints aient des limites, il faut accepter les nôtres aussi, si on donne cette carte mais que ça nous « bouffe », le couple s'écroulera quand même.
Je pense qu’il ne faut pas voir les chose en matière de ce qui nous est dû (j’y ai droit parce que je suis bi, j’y ai droit parce que toi tu vas voir ailleurs) mais plus en matière de ce qui est réaliste pour chacun.

Pour ce qui est de la frustration que ton mari évoque, peut-être que lui partager ce que tu vis, lui décrire l’excitation que te provoque telle situation, telle femme, voir, décrire ce que vous faites au lit pourrait lui donner l’impression de le vivre un peu aussi et atténuer cette frustration.
C’est une piste, mais elle peut ne pas l’intéresser ou tu peux ne pas être prête à lui partager autant d’intimité.

Bonnes avancées à tous en espérant qu’on bascule sur: 2 pas en avant, 1 seul en arrière :lol:
Just because I’m Bi doesn’t mean you’re attractive. But maybe you are 😜
~
Parfois on crie les choses non pas pour que les autres les entendent, mais parce qu’on les a tu trop longtemps

Avatar du membre
Noctis
Bigoudi
Bigoudi
Messages : 192
Enregistré le : il y a 1 an
Orientation sexuelle : Bisexuel
Localisation : Suisse
Gender :
Âge : 43

Re: Etre mariée et bi... comment se sentir complète

Message par Noctis » il y a 1 an

Marjotte a écrit :
il y a 1 an
...s’il envisage un jour de coucher avec une femme de façon « récréative » parce qu’elle accepte des pratiques qui me tentent moins ou pour essayer un type physique différent du mien, alors je pourrais reconsidérer l’éventualité de le laisser faire, ça aurait déjà l’air plus « équitable »
En fait, tu es d'accord avec moi sur le principe. :wink:

Je pense que si on aborde le sujet d'ouvrir son couple, il faut envisager que ce soit pour une relation hétérosexuelle ou une relation homosexuelle, et ce pour les deux conjoints. La bisexualité est n'est pas une raison ou une excuse pour le conjoint bisexuel d'avoir une relation extra-conjugal.

L'idée d'offrir cette carte "relation extra-conjugal" n'est pas de créer un besoin ou une envie chez le conjoint hétéro, mais bien de faire en sorte que le conjoint bi se mette à la place de son conjoint. Il pourra alors imaginer les efforts à faire pour permettre un tel acte. C'est en quelque sorte un rééquilibrage.

Etre en possession d'une telle carte ne signifie pour autant en faire usage, nous rappelle que notre conjoint a fait un gros cheminement pour nous la donner.

Si la vie n'est pas juste et l'amour non plus, pourquoi ce serait à nos conjoints d'accepter l'ouverture du couple et pourquoi ça ne serait pas à nous de renoncer à nos envies ou de mettre un terme à notre couple pour pouvoir vivre pleinement nos désirs ou nos besoins ? Parce que la vie est faite de compromis et de concession. En offrant cette relation extraconjugale hétérosexuelle, nous faisons nous aussi à un gros travail d'acceptation et nous faisons confiance à notre conjoint et à notre couple.

Ce serait intéressant d'avoir d'autres avis, notamment de Bequiet en tant que conjointe de bi, mais les autres aussi à ce sujet...

Répondre